1er Startup Week-end à Caen

Du 5 au 7 octobre, j’ai eu le plaisir d’être invité à assister au 1er startup Week-end à Caen afin de relater l’événement sur SynerGeek.fr. Cet événement a été organisé en collaboration entre le Pôle Entreprendre de la CCI, l’EMN (Ecole de Management de Normandie), au sein de leur locaux d’ailleurs, et bien sûr la structure qui gère les startups Week-end au niveau mondial.

En France, c’est déjà 10 startups week-end qui sont organisés.

Voici un résumé vidéo: 54 heures en 30 sec

C’est quoi un Startup Week-end ?

Je ne vais pas refaire le pitch, en voici un résumé provenant du site officiel

C’est un événement de 54 heures où des développeurs, des commerciaux, des financiers et des étudiants se rencontrent pour partager leurs idées, créer des équipes, concevoir des produits et lancer des startups.
Sur un week-end, les entrepreneurs et aspirants entrepreneurs peuvent tester et valider la viabilité de leurs idées.
En moyenne, la moitié des participants ont un profil technique et l’autre moitié un profil « business ».
Aujourd’hui, c’est le plus gros incubateur de projets innovants au monde : plus de 580 événements, 90 pays, 300 villes, 56 000 participants, plus de 800 entreprises créées.
C’est un événement au concept éprouvé est parfaitement identifié dans l’univers des startups et de l’innovation.

Comment cela se passe ?

Le vendredi soir, 18 personnes ont proposé une idée qu’elles souhaitaient développer. Elles ont 1 minute pour faire le pitch et exprimer leur besoin en compétences.

Ensuite diner réseautage pour reparler des idées. Chacun reçoit alors 3 post-it et choisit les projets sur lesquels il souhaiterait participer.

12 projets ont été finalement retenus et des équipes de 2 à 6 personnes se sont formées.

Les 2 jours suivants, c’est travail, travail, travail… Hé oui “ils ne sont pas là pour enfiler des perles !” Concentration maximale, travail collaboratif, échanges avec les mentors… Il reste 48h pour proposer un projet finalisé, un prototype devant un jury d’expert.

Je peux vous dire qu’ils n’ont pas ménagé leurs efforts… Heureusement ces séances de travail sont entre-coupées de 3 flash-conf’ pour souffler un peu mais surtout pour en apprendre un peu plus sur la création d’une startup. Je n’ai malheureusement pas pu assister à la 1ère sur le Business Model (par Pierre Gilles). Par contre j’ai suivi les 2 autres : Comment réussir sa levée de fonds (par Sébastien Fremond – In Extenso) et Maîtrise de l’information stratégique (par James Bond… Private joke 😉  )

 

Quelques notes pendant ces flash-conf’

1) Comment réussir sa levée de fonds

Rappel sur  la situation économique difficile.

Pret bancaire + capitaux familiaux ne suffisent pas pour financer un projet

Business plan. Dossier présentation entreprise et son plan de développement dans lequel on trouvera :

L’aspect stratégie: 

  • Offre détaillée du produit ou du service.
  • Identifier le type de clients auquel on souhaite proposer son produit ou son service
  • Position par rapport a la concurrence, comment on se démarque => analyse de la concurrence
  • Déterminer avec qui on va travailler. l’équipe doit être complémentaire.

Le besoin de financement dans lequel sera détaillé:

  • les achats matériels
  • le fond de roulement
  • financement des stocks et l’integrer dans le financement
  • déterminer budget prévisionnel sur 3 ans

Les business angels ont une grosse expérience de l’entreprise et de la création et vont prendre en compte :

  • Importance de l’apport personnel. Le financier ne fera pas confiance sinon. La prise de risque doit être commune.
  • Importance de la durée pour arriver au lancement.
  • Attention particulière sur la personnalité.
  • Le projet doit coller à la réalité, les données chiffrées doivent être cohérentes car il est très difficile de déterminer un CA en matière d’entreprise innovante.
  • Dernière chose qu’il vont prendre en compte, c’est la perspective de sortie => prévoir la date de sortie du capital

Quelques conseils:

  • Identifier les investisseurs appropriés.
  • Envoyer le BP ou résumé sous clause confidentielle
  • Se faire accompagner pour l’aspect valorisation par expert comptable, avocat…
  • Ne pas accepter + de 35% de participation dans l’entreprise
  • Signature d’un pacte d’actionnaire.

Quelques astuces pour gagner la confiance des investisseurs:

  • La personnalité fait la différence, connaitre le sujet sur le bout des doigts et montrer son dynamisme.
  • Etablir un planning, la feuille de route. La maitrise du passage du concept industrialisation avec des délais raisonnables et réalistes
  • Se structurer. Montrer que les membres de l’équipe ont des compétences complémentaires
  • Soigner le time to market.
  • Mesurer une croissance progressive
  • importance du point mort. Savoir à partir de quel chiffre il y aura création de valeur.
  • Présentation et discours bien construits et surtout tres accrocheur
  • Anticiper les difficultés pour être clair avec les investisseurs et maintenir la confiance

 2) Maîtrise de l’information stratégique

Un bon rappel sur les règles de sécurité à appliquer dans les entreprises. Il ne faut pas croire que seules les grosses entreprises soient touchées par l’espionnage industriel. En effet, elles appliquent déjà (normalement) des normes de sécurité assez stricte. Par contre les TPE et PME innovantes n’ont pas souvent les moyens matériels et humains pour se protéger comme elles le devraient.

Quelques règles auxquelles il faut porter attention :

  • Les photocopieurs qui contiennent un disque dur (attention au contrat avec les loueurs de photocopieur, le disque dur doit nous appartenir. Sinon faire un avenant au contrat)
  • Poubelle => une fois dans la rue c’est public. penser à la broyeuse
  • Visiteurs => tourisme industriel.Faire attention à ne pas lui montrer trop de chose. Limiter nombre de pièce. Eviter visite R&D, bureau du patron.
  • Le visiteur doit avoir un badge et être identifié et identifiable.
  • Stagiaire: tres facile pour eux de sortir de l’information. Etre tres vigilant sur la sécurité et rapport de stage. Facile de trouver des informations sur oodoc ou oboulot.com
  • En dehors des locaux. Attention pendant les voyages, il doit être préparé.
  • Notamment lors des voyages à l’étranger, il existe un service public avec espace disque pour sécuriser les données numériques et ne pas avoir à les transporter avec soi.
  • Sur les salons, il y a les banquiers, les investisseurs les industriels. C’est un moment privilégié pour aller à la peche à l’information. Mais il faut savoir protéger ses infos. Ne pas laisser de pc sur stand.
  • Attention aux réseaux sociaux. Pas de frontiere entre vie privée et vie publique. Infos qui peuvent se retourner contre vous.
  • MICE : 4 colonnes de la vulnérabilité humaine (Money Ideolgy Compromission (sexuelle) Ego)

 

Sur les SI (système d’information)

  • Virus
  • Malware pour prendre controle
  • Phishing
  • Smartphone: catastrophique (congrés de la sécurité informatique) nouveau business c’est de pirater les smartphones
  • Clef usb => clé pour entrer dans le système. Il arrive que certains laissent délibérément une clef sur le parking qui permettra d’introduire un virus, un malware, cheval de troie. Attention à la curiosité humaine et ne regarder uniquement sur un pc fait pour ça et surtout coupé du réseau.
  • Mot de passe trop faible (10 caractères avec caractère accentuée et numérique)

Les projets

Beeeeep… Pas grand chose à dire sur les projets, j’ai signé une charte de confidentialité. Je vous propose juste les noms des 12 projets qui ont été rendu public

  • 1 – Eco village
  • 2 – Conduisez-vous
  • 3 – Yusus
  • 4 – CE pour tous
  • 5 – Air food
  • 6 – Photocare
  • 7 – Be orga
  • 8 – Beer for All
  • 9 – Pro’mesure
  • 10 – Just Eat It
  • 11 – QT Store
  • 12 – Pet Shop 5

Il y a 2 projets qui m’ont particulièrement intéressé en tant qu’informaticien : Photocare (un des lauréats) et QT Store (qui aurait dû, à mon avis, faire partie des lauréats)

J’espère juste avoir un retour dès que ces projets auront avancés.

Conclusion

Petit rappel en chiffre: 60 participants, 8 mentors, 3 conférenciers et 6 juges

J’ai franchement apprécié ce moment. J’ai été super bien accueilli par les organisateurs de la CCI et l’équipe de bénévole de l’EMN.

J’ai été agréablement surpris par l’énergie et l’enthousiasme du Pole Entreprendre (à l’inverse de l’image que je me fais parfois de la CCI)

Je rappelle que ce genre d’événements est ouvert à TOUS (étudiants, professionnels, experts…) car pour former une bonne équipe, il faut qu’elle soit pluridisciplinaire et on voit bien que pour monter une startup il y a besoin de compétences très diverses (management, technique, informatique, gestion comptable, graphiste, web ….)

Bref, vivement le prochain !!

 

A propos Nicolas Chopin

Fondateur du site SynerGeek.fr. Passionné par l'informatique, le web et les technologies, j'aime partager mes découvertes. Rejoignez-nous pour partager vos connaissances, vos expériences et développer votre réseau professionnel

Je vous propose également...

La Google-car tourne dans Caen

Hier, j’ai pris la google-car en flag dans la rue près de mon boulot. Avec …

Les vidéos du salon Solutions Linux et open-source 2012

Vous n’avez pas pu vous rendre (comme moi) au salon des Solutions Linux et Open-Source …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *