Flashage du Linksys WRT54G réussi

Ce week-end, je me suis occupé de flasher le firmware de mon routeur Wifi, le célèbre Linksys WRT54G. Pourquoi célèbre?? Hé bien parce que c’est un des routeurs préférés des bidouilleurs de technologie, des membres d’associations qui veulent rendre l’accès internet libre et gratuit (cf nantes-wireless etc.), car il contient dans son antre un mini-coeur linux qui ouvre ainsi la porte pour l’implémentation de fonctions supplémentaires (augmentation de la puissance d’émission WIFI, QOS …)
Je possède ce fameux routeur depuis Juillet 2004 et j’avoue que je n’en suis pas déçu, bien au contraire : fiable, simple… c’est du bon matériel. Le seul défaut (qui n’est pas bien grave) c’est que c’est un “faux” routeur 4 ports puisque le trafic est partagé sur les ports par paire… enfin je ne vais rentrer dans les détails.
J’avais fait une mise à jour quelques semaines après mon achat mais sans prendre le risque de mettre un firmware alternatif et depuis je n’y avais jamais retouché. Et récemment au hasard de visite sur le net, j’ai vu que des progrès avaient été réalisé dans ces firmware alternatifs.

Pour ma part, j’avais besoin :

  • d’augmenter la portée WiFi pour un client chez qui j’ai installé ce matériel (dont le fiston ne capte pas dans sa chambre)
  • D’avoir la possibilité de réglages plus fins du Firewall (une quinzaine de règles seulement avec le bios officiel)
  • Tester des réglages de QOS ( ou Qualité de Service), qui permettent de donner des priorités de traffic sur certains ports ou  à certains ordinateurs.
  • Tester la possibilité de le transformer en Hotspot.
J’ai donc cherché le firmware alternatif qui me conviendrait le mieux et j’ai trouvé celui-ci sur un site de discussion allemand (mais écrit en français)

Voici ce qu’il propose comme fonctionnalité, entre autre :

DD-WRT offre le Serveur Kai pour le réseau de jeu pour console KAI (http://www.teamxlink.co.uk/), WDS (http://en.wikipedia.org/wiki/Wireless_Distribution_System) Passerelle sans fil/répéteur, Authentication Radius (http://en.wikipedia.org/wiki/RADIUS) pour des communications sans fil securisées, Un contrôle avancé de la Qualité de service pour l’allocation de la bande passante, et le support logiciel des SD-Card.

A noter : la possibilité du coup d’avoir des menus en français (les aides sont partiellement traduites)

Durant cette recherche, je suis tombé sur ce forum dans lequel l’auteur disait qu’il avait doublé la capacité mémoire de son routeur, uniquement sur un seul modèle de la gamme, le WRT54G V2.0 (dont la référence de chip mémoire est : ISSI IS42S16800A-7T). j’ai donc ouvert la bête pour vérifier que j’avais peut être  le modèle cité et bingo… j’avais le bon. Il précise bien dans son article qu’il vaut mieux vérifier à 2 fois son modèle car le lancement de cette manipulation sur un autre modèle le conduira directement à la poubelle (petite sueur froide quand même quand j’ai lancé les commandes :D)

étape 1 : ouvrir le routeur (pas facile au premier abord car il n’y a aucune vis)

Mettre les mains dans la même position que la photo et pousser (fort) avec les pouces.

Etape 2 : vérifier la référence de la puce mémoire. Le chip de RAM doit avoir la réference “ISSI IS42S16800A-7T”

Etape 3 : avec le firmware alternatif, on a dorénavant la possibilité d’utiliser des commandes Telnet:
ouvrir une console (DOs ou autre) puis telnet @du_routeur (ex : telnet 192.168.1.1)
Code :

  • nvram set sdram_init=0x0008
  • nvram set sdram_ncdl=0x0000
  • nvram commit

Liens interessants :

  • Forum spécialisé dans le matériel Linksys
  • Forum Hardware.fr sur WRT54G
  • Wiki sur le projet DD-WRT

A propos Nicolas Chopin

Fondateur du site SynerGeek.fr. Passionné par l'informatique, le web et les technologies, j'aime partager mes découvertes. Rejoignez-nous pour partager vos connaissances, vos expériences et développer votre réseau professionnel

Je vous propose également...

Une configuration WIFI aux petits oignons

Le but était de créer un réseau entre 2 maisons distantes d’environ 200m et de …

Linksys WRT54 G et Firmware (suite)

Suite de mon article dans le quel j’expliquais que j’avais flashé le firmware de mon …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.