Sauvegarder des machines virtuelles ESXi: 4ème partie

Une sauvegarde n’a de valeur que si elle a été validée. Aussi, ce quatrième article d’une série de six explique comment valider une sauvegarde de Machine Virtuelle.

Contrôler la sauvegarde

Créer une VM de validation depuis l’interface Windows de ESXi

Nommer la machine virtuelle

Choisir un Datastore

Choisir le type d’OS

Choisir le nombre de CPU

Indiquer la taille de la mémoire vive

Indiquer le nombre de carte réseau et le Switch virtuel. Attention à ne pas raccorder la machine virtuelle source et la copie de sauvegarde sur le réseau afin d’éviter les conflits de nom et d’IP.

Indiquer une taille de disque virtuel – peux importe la valeur, ce disque sera supprimé ultérieurement.

Cocher « Edit the virtual machine settings … » avant de cliquer sur « contine »

Supprimer le disque virtuel

Ajouter un disque virtuel

Choisir un disque existant

Pointer vers le fichier de sauvegarde .vmdk

Valider le type de contrôleur de disque

Terminer

Lancer la VM. Si la sauvegarde a été correctement réalisée, l’état de la VM temporaire sera identique à celui de la machine virtuelle source au moment du SnapShot

A propos Olivier Olejniczak

Cofondateur de SynerGeek.fr. Passionné d'informatique, je m'intéresse plus particulièrement aux technologies de virtualisation et de stockage. J'apprécie la liberté et la quasi-absence de frontières à mon imagination qu'offre l'OpenSource et Linux. Professionnellement, je travaille exclusivement avec les outils Microsoft. Les pieds bien sur terre et ancrés dans le quotidien de l'entreprise, j'aime faire partager mes découvertes et contribuer à un meilleur usage des technologies. Vous aussi, rejoignez-nous sur Synergeek et partagez votre expérience!

Je vous propose également...

J’ai tout cassé mon Xpenology

Cette semaine, je me suis offert un disque SSD, un Intel 530 de 240 Go, suite à la vente d'un vrai Synology CS-407. L'objectif étant de m'en servir pour héberger mes VM du HP N54L. Tout content, je m'empresse de déplacer mes quelques VM, Ubuntu, Debian, Zeroshell, Pfsense, Win 7 et enfin Xpenology... Et là c'est le drame !!!

Utiliser un disque en Raw Device Mapping (RDM) pour Xpenology

Suite à mon dernier article sur l'installation des VmWare tools sur la VM Xpenology, un lecteur m'a rapporté en commentaire quelques soucis pour intégrer un disque en RDM. Comme je ne m'étais pas fait de doc, c'est l'occasion de me rappeler la procédure.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.