L'avenir d'internet sera sans les navigateurs 1

L’avenir d’internet sera sans les navigateurs

Terminé la guerre des navigateurs. Que ce soit Opéra, Firefox, IE, Moon ou encore Safari.

Étant donné que le souci vient ausi bien de l’OS; De celui qui intègre ou pas Le flash player ou encore Silver Light. Mais aussi de la version du parser HTML. Est-ce que je peux faire du HTML 5, du CSS2.1 ou 3.0; Est-ce que je peux lire du XSL 4 ou le 3.5 ?

Plus concrètement, si vous surfez sur un site comme Allo Ciné, pourrez-vous lire les bandes annonces? Si vous voulez une télévision avec un accès internet, est-ce que vous pourrez lire les vidéo de DailyMotion aussi facilement que celles de Youtube ?

Nous tous, qui sommes équipés de plusieurs technologies, sommes confrontés aux problèmes. Entre le smartphone sous android et le PC sous Windows, on ne peut pas voir ni accéder aux mêmes applications.

Achetez un IPad par exemple et kenini pour allez voir les vidéos replay de Orange ou encore celles de pluzz ou arte+7 !

Et alors ?

Et bien on arrive tout doucement à prendre l’habitude de charger des applications qui remplacent le navigateur : En reprenant l’exemple du site Allociné, on charge l’application de Allociné sur son Ipad, ou Iphone ou sur son Androïd. Du coup vous avez une application qui se charge d’encapsuler les technologies nécessaires et donc de faire la bypass des navigateurs.

Finalement, les petits icônes de votre Ipad ou de votre tablette android ne sont que des mini applications de navigateur mais spécialisées pour un environnement. Un peu comme la liste de favoris en plus sympa!

Et puis, plus de recherche avec Google ou encore Bing. Vous cherchez une application ? Allez sur Android market ou Itunes Store et faites le plein. Ensuite, il suffit de reconnaitre son application pour y aller sans se poser d’autres questions. Et même une fois l’application chargée, on vous prévient qu’il existe une mise à jour. Le bonheur.

Le prochain windows 8 et ses tuiles, c’est encore mieux puisque ces tuiles sont actives. Elles représentent un résumé de ce que l’application offre. Par exemple, l’icone d’une application météo est le temps d’aujourd’hui ou de demain suivant ce que vous aurez choisi. C’est une combinaison des widgets que l’on met en fond de son bureau et les icones du bureau. Vous savez donc directement le temps qu’il fera demain et si vous cliquez sur la tuile, alors vous accédez à l’application ou au site de la météo. La galerie d’applications Windows 8 pourrait être baptisée «Windows Store » et s’appuiera sur le standard HTML5 pour fournir des applications directement sur le poste de travail depuis la plate-forme Cloud Windows Azure, pouvant être synchronisées sur n’importe quel PC (avec Live?).

Imaginez si votre Iphone affichait directement la météo, les films de votre ciné préféré ou encore la circulation sur le périphérique en temps réel. Même pas besoin d’aller plus loin dans la majorité des cas, l’information de synthèse étant suffisante en soit.

De plus, avec ces applications, en tuile ou pas, vous avez plus de chances que les éditeurs les délivrent dans plusieurs OS comme les principaux que représentent Google, Microsoft et Apple. Il ne manquera alors plus que les TV acceptent aussi ces applications.

Et avec ces tuiles, widget et autres applications spécialisées téléchargées, qu’allons-nous faire encore avec un browser ? Faire des recherches d’applications ? Même pâs !

Sans souris et sans browser, le PC va radicalement changer dans ces très prochaines années.

A propos Martial Auroy

Mon goût pour les défis et pour la création m’ont amené à la direction de trois services informatiques. Dans le domaine industriel, dans la gestion de production, dans les ressources humaines et la paie. Créatif et Ingénieur de formation, j’ai pu développer et mettre en place des systèmes informatiques divers. Gestion de paies internationale, appareils de mesure dans les ateliers de l’aérospatiale ou des robots pour la fabrication de cosmétiques. Le Web m’est bien connu. La sécurité et la communication ont toujours été parties intégrantes des projets mis en place : Sécurité d’intrusion, d’accès et de traçabilité. Je suis curieux et toujours à la recherche de connaissance. J’aime le cinéma, la philosophie, voyager.

Je vous propose également...

L'avenir d'internet sera sans les navigateurs 2

Veille technologique du 13-02-2016

Résultat de ma veille technologique de la semaine, les articles qui m’ont intéressés, interloqués parfois… …

L'avenir d'internet sera sans les navigateurs 3

Veille technologique du 23/01/2016

Résultat de ma veille technologique de la semaine, les articles qui m’ont intéressés, interloqués parfois… …

7 commentaires

  1. Une application par site web? Ben voyons.
    C’est la vision la plus stupide que je n’ai jamais lue.

    • Martial exprime une opinion… Même si je ne la partage pas complètement (et que je ne la souhaite pas), c’est une réelle tendance que d’encapsuler des services web dans des applications.
      On peut voir cela de plus en plus dans les smartphone type iPhone ou Android et il n’y a qu’un pas pour que cela arrive sur les ordinateurs. Apple comme Microsoft mettent de plus en plus de “briques” de leur smartphone dans leurs prochains OS.
      En tout cas merci Antoine pour avoir exprimé ton opinion avec autant d’arguments 😉

  2. Je suis entièrement d’accord avec toi Pierre… sur le principe.
    Cette vision fait beaucoup craindre pour cette liberté que nous apporte l’informatique et Internet.
    Maintenant la force de communication des sociétés vantant le cloud est très importante et comme les services informatiques sont souvent sous la coupe des services financiers… et qu’eux ne raisonnent qu’en terme de coût (souvent à court terme), ils peuvent se laisser charmer par ces solutions qui, sur le papier, semblent idylliques.

  3. très intéressant, cette optique est sans aucun doute un objectif que beaucoup se sont fixé, plus d’erreur de recherche, plus de surprise, plus de liberté ne reste que le choix des menottes.
    quand au cloud cela fait des années qu’ils essaient de l’imposer et pourtant.
    internet change beaucoup en ce moment, pourvu qu’on ne perde pas cette liberté ultime qu’elle nous donne.

  4. je vais juste citer deux remarques: Il existe bien d’autres navigateurs, ensuite pourquoi se limiter à un seul, j’en ai installés jusqu’à quatre (sans que cela se mélange), ensuite j’ai gardé les deux qui me convenaient le mieux.

  5. Que j’adore cette vision ! Je n’y suis pas encore arrivé là mais il faut dès à présent penser à comment construire une application web.

    Il serait très mal placé et même dangereux de ne pas revoir son architecture pour intégrer cette notion.
    D’ailleurs, je ferai un article très prochainement sur ce sujet avec les aspects techniques

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *