Noir c’est noir …

Noir c'est noir ... 1

Vous avez sans doute remarqué que le site synergeek.fr s’est paré de noir depuis quelques jours.

J’en avais déjà parlé il y a quelques temps, mais rebelote, le projet de loi HADOPI revient sur le devant de la scène ce mois-ci à l’Assemblée Nationale et je suis toujours contre ce projet, poussé par les multinationales du divertissement (audio et vidéo) qui ont raté le train technologique et pleure après leur marge fondue.

Je suis et serai toujours contre le fait qu’un gouvernement demande à une entreprise privé de surveiller les faits et gestes de ses clients. Mon fournisseur d’accès internet doit me fournir un accès à internet, ce que je fais avec ne les regarde pas.

  • Demande t-on à EDF ce que font leurs clients de l’énergie ?
  • Demande t-on à la Poste de lire le courrier de ses clients ?
  • Demande t-on à France Telecom de surveiller les conversations téléphoniques ?

Mais comment peuvent-ils penser faire passer cette loi inapplicable, contraire au droit Européen ?

Pour en savoir plus sur le sujet je vous invite à rendre une petite visite sur le site de la quadrature du net

Certains pensent que c’est l’arbre qui cache la forêt et que ce projet serait un peu un catalyseur de l’attention en vue de faire passer d’autres lois encore plus liberticides… peut-être …

En tout cas faites vous votre opinion, le sujet est forcément polémique.

A propos Nicolas Chopin

Fondateur du site SynerGeek.fr. Passionné par l'informatique, le web et les technologies, j'aime partager mes découvertes. Rejoignez-nous pour partager vos connaissances, vos expériences et développer votre réseau professionnel

Je vous propose également...

IPv6 où en est-on? 2

IPv6 où en est-on?

L’IPv6 j’en entends parler depuis ma formation d’admin sys&réseaux… Et ça remonte déjà à plus …

Le label PUR... Une pure connerie 3

Le label PUR… Une pure connerie

Il y a un peu plus d’un an, Mathieu s’interrogeait sur l’existence d’une vraie offre …

1 commentaire

  1. L’UMP et la loi HADOPI ou comment faire ce que je dis mais pas ce que je fais !
    Le titre “Kids” du groupe américain MGMT piraté… par l’UMP !
    En matière de musique et de droits d’auteurs, l’UMP est en train de se tirer une balle dans le pied. Rappelons que le parti politique du président Sarkozy a été pris en flagrant délit de violation du droit d’auteur.
    Un titre de musique a été utilisé pendant des meetings, sans l’accord de leurs auteurs… Un comble pour le parti qui combat si durement le téléchargement illégal !
    A l’heure où la Majorité soutient ardemment le projet de loi Création et Internet (Hadopi) en prônant la lutte sans merci contre le téléchargement et la préservation des droits d’auteurs, il semble qu’elle s’emmêle les pinceaux.
    Le titre “Kids” a été diffusé lors du conseil national de l’UMP le 24 janvier ainsi que pour le déplacement du nouveau secrétaire général, Xavier Bertrand, le 25. Le morceau aurait en outre été utilisé “dans deux vidéos diffusés sur le site de l’UMP et une sur le site Dailymotion”.
    Isabelle Wekstein, juriste spécialisée dans les droits d’auteur, réclame dédommagement à l’UMP pour “utilisation sans autorisation d’un morceau du groupe américain MGMT lors de deux de ses meetings”.
    L’avocate a donc adressé à l’UMP et Dailymotion plusieurs mises en demeure réclamant le retrait des vidéos et le paiement d’une indemnisation.
    “On voit que ceux qui préconisent la chasse aux internautes ne sont pas les plus respectueux du droit des artistes”., explique l’avocate. On rappellera ainsi les charges de Philippe Lefebvre contre les “dealers” que sont les sites d’écoute en streaming ou les efforts pour faire passer le loi Hadopi censée lutter contre les effets du piratage en coupant l’accès Internet des adeptes du P2P…
    Très vite, l’UMP essaye de calmer le jeu. “L’UMP est très attachée au respect des droits d’auteur. Et la protection des oeuvres des artistes est quelque chose de primordial. Il fallait prévoir des indemnisations. Ceci est totalement normal. La musique utilisée dans les meetings l’a été dans le cadre de la Sacem et donc en payant des droits à la Sacem”. Tout en précisant “Nous sommes en train de regarder pour qu’il y ait une juste indemnisation du groupe”.
    Après quelques jours de réflexion, le montant de la “juste indémnisation” est donc tombé : l’UMP propose 1 euro symbolique au groupe de rock ! Une proposition “méprisante” s’indigne l’avocate auprès de l’AFP.
    Allez, encore un effort et l’UMP aura contre lui les consommateurs-internautes et les artistes. 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *