Ulteo: serveur d’applications et bureau virtuel 4/7 1

Ulteo: serveur d’applications et bureau virtuel 4/7

Semaine spéciale Ulteo, cet article est le quatrième d’une série de 7. L’article a été publié en Janvier dernier dans le magazine Linux+. La version d’Ulteo présentée est la version 1, actuellement la version 2 est d’actualité avec quelques petites différences.

Quatrième partie : installation d’un serveur applicatif Windows

Attention, on ne prend pas n’importe quel Windows pour faire un serveur applicatif. Il vous faut un Windows 2003 Server (ou 2008 ??) avec le service Terminal services installé et paramétré. De plus, vous ne pouvez plus vous contenter de gérer les utilisateurs en local sur le serveur de sessions, il faudra le connecter à un contrôleur de domaine (Active Directory). Je vais exposer dans cette partie la mise en place d’un contrôleur de domaine et du Terminal services.

Toutes les manipulations sont décrites pour Windows 2003 server.

Installation de Terminal Services

Sous Windows 2003 Server, cliquez sur Gérer votre serveur dans le menu Démarrer. Ensuite, sur Ajouter ou supprimer un rôle. Suivez le guide proposé.

Ulteo: serveur d’applications et bureau virtuel 4/7 2

Assistant de création de service

Votre ordinateur redémarrera pour appliquer les changements.

Ulteo: serveur d’applications et bureau virtuel 4/7 3

Création du service terminal server

Ulteo: serveur d’applications et bureau virtuel 4/7 4

Avertissement Terminal server

Comme le dit l’avertissement, il vous faudra une licence adaptée pour une utilisation de plus de 120 jours du service.

Installation du contrôleur de domaine

Toujours dans la gestion du serveur, ajoutez un rôle puis sélectionnez contrôleur de domaine.

Suivez les étapes. Il vous faudra aussi installer un DNS. Le processus peut être un peu long à la fin et il vous sera demandé d’insérer le cd-rom de Windows.

Ulteo: serveur d’applications et bureau virtuel 4/7 5

Assistant installation contrôleur de domaine

Ulteo: serveur d’applications et bureau virtuel 4/7 6

Création d’un nouveau domaine

Ulteo: serveur d’applications et bureau virtuel 4/7 7

Définition du nom du domaine

Ulteo: serveur d’applications et bureau virtuel 4/7 8

Définition du nom de domaine NETBIOS

Ulteo: serveur d’applications et bureau virtuel 4/7 9

Emplacement des journaux et bases de données

Ulteo: serveur d’applications et bureau virtuel 4/7 10

Volume système partagé

Ulteo: serveur d’applications et bureau virtuel 4/7 11

Le diagnostic propose l’installation d’un nouveau DNS

Ulteo: serveur d’applications et bureau virtuel 4/7 12

Choix du type d’autorisations

Ulteo: serveur d’applications et bureau virtuel 4/7 13

Définition d’un nouveau mot de passe administrateur

Après un autre redémarrage, les services fonctionnent.

Installation du serveur applicatif

Rendez vous sur la page d’Ulteo (http://www.ulteo.com/home/fr/ovdi/openvirtualdesktop/downloadnow) puis téléchargez l’agent Windows. La procédure d’installation est simple et je ne ferai pas doublon avec la documentation Ulteo (http://www.ulteo.com/home/ovdi/openvirtualdesktop/documentation/windows_applications?autolang=fr ).

Prenez bien garde aux noms que vous donnez aux serveurs (surtout depuis que vous avez installé le DNS) ou sinon si vous êtes sûrs, continuez avec les adresses IP.

Enregistrement du serveur

La procédure est la même. Dans l’interface d’administration, allez dans Serveurs puis dans Serveurs non enregistrés.

Ulteo: serveur d’applications et bureau virtuel 4/7 14

Enregistrement d’un serveur Windows

La suite du paramétrage est strictement identique que pour le serveur Linux.

Retrouvez demain la suite de cette spéciale Ulteo : Connexion avec Active Directory

A propos Mathieu Passenaud

Passionné de technologies Web, diplômé d'informatique embarquée et actuellement dans le développement d'applications en Cloud Computing.

Je vous propose également...

OnlyOffice, une solution CRM/Gestion documents et plus encore... 15

OnlyOffice, une solution CRM/Gestion documents et plus encore…

Depuis 2 ans que j’ai repris la présidence d’une association sportive (tennis, badminton, volley, fustal …

Signature HTML dans Mail Mac OS X Mavericks 16

Signature HTML dans Mail Mac OS X Mavericks

Les méthodes changent entre les différentes version d’OS Apple pour intégrer une signature html dans …

13 commentaires

  1. salut, deja merci pour le tutoriel.
    je suis une jeune informaticienne qui s’interesse au monde de la virtualisation et de ma jeune experience je decouvre Ulteo qui effectue une portabilité des applications windows et Linux( super intriguant) mais interessant parce que je l’ai testé en V4 et ca fonctionne tres bien. mais j’ai un souci apres reglages de fonctionnalités, je veux dire qu’apres avoir creer mes sessions et configuré a ma guise je ne trouve toujours pas la formule qui me permettra partager les applications windows a des utilisateurs de machines virtuelles qui ont acces par des Zero clients(materiels)… je ne sais pas si vous pourrez m’aider dans ce sens la.
    projet: virtualiser des applications pour les utilisateurs loggues sur des machines virtuelles

  2. J’ai téléchargé le v3, on relance notre test au sein de notre entreprise. A priori c’est pas mal du tout bonne évolution du produit

  3. Je l’ai téléchargé hier mais pas encore testé…

  4. Bonjour, quelqu’un a-t-il essayé la version 3.000(dernière release)?
    Je n’arrive pas à démarrer le slaveserver. je lis ceci dans les logs:
    [28012] RDP server dialog: Xrdp not available

    QQ1 a des nouvelles d’un forum ouvert?
    j’ai comme l’impression que Ulteo est en train de verrouiller les coms pour priviligier leurs canaux de vente…

  5. sur le serveur windows, est ce que je dois installer l’agent avec l’aps OVD ou seulement l’agent pour le joindre au serveur de session?

    Merci d’avance.

  6. Merci pour ces explications… Je suppose donc que tu as essayé avec TSE2000 car je n’ai pas vu sur le site ulteo ou forum que c’était incompatible avec tse2000… mais comme je fais 4 choses en même temps j’ai peut être mal vu.


  7. geronimo:

    ‘En même temps TSE 2000, ça date un peu…’ mais détrompons nous bcp d’entreprises l’utilisent encore, du fait de sa gratuité et de sa stabilité! c’est notre cas et nous sommes pas prêt à passer en v2003…à quand un linux made in TSE??

    Quelqu’un peut me dire la difference tse2000 et 2003… Je ne savais pas que tse2000 était gratuit…

    • je reprends un commentaire d’un forum expliquant très bien la situation sous W2K:
      “Pour infos et pour éviter toutes confusions, les CAL TSE 2000 ne sont pas gratuites, c’est juste qu’avec un TSE 2000, il existe une licence spécifique dite licence intégrée et qui correspondent aux licences que tes clients Windows 2000 et Windows XP Pro possèdent. Ce type de CAL n’existe plus sur TSE 2003 où tu dois forcement t’acquitter de CAL accès périphérique ou utilisateur. “

  8. C’est là le décalage entre le mode de l’entreprise “utilisateur” et l’entreprise “créateur”. Les mises en oeuvre, le changement de méthodes de travail et le coût des licences amènent à des choix à faire selon les moments. C’est comme ça qu’aujourd’hui on retrouve des entreprises sous TSE avec Windows 2003, Windows 2008 ou 2000… Cette disparité est intraitable avec les technos Microsoft (dure réalité pour Martial…) puisqu’ils veulent avant tout vendre, et en plus de ça ils ont réussi à devenir une référence sur le marché.
    Ils ont tout à gagner du fait qu’il y ait une disparité entre les utilisateurs, puisque je ne connais pas ou peu de personnes qui sont passé de 2003 server à 2008 server, ce sont des roulements qui se font.

    Et par dessus ça, les éditeurs externes doivent composer avec ce qu’ils ont et eux aussi doivent faire des choix et sachant toujours qu’il n’y aura aucun choix qui va satisfaire 100% des utilisateurs.

    Geronimo, tu avances le Linux, très présent en entreprise mais il suffit de recevoir un document Word 2007 :p d’un partenaire pour voir tout de suite la limite et qu’on est encore loin, très loin d’une uniformisation totale. D’ailleurs, c’est par ce manque d’uniformisation totale qu’Ulteo a été créé, si tout le monde utilisait la même chose Ulteo n’aurait pas de raison d’être.

    Tout ce beau discours pour dire que : les administrateurs système, les développeurs et les utilisateurs n’ont pas fini d’en chi…

  9. ‘En même temps TSE 2000, ça date un peu…’ mais détrompons nous bcp d’entreprises l’utilisent encore, du fait de sa gratuité et de sa stabilité! c’est notre cas et nous sommes pas prêt à passer en v2003…à quand un linux made in TSE?? 🙂

  10. Merci pour la précision… En même temps TSE 2000, ça date un peu…
    Pour ma part mes premiers tests sont assez positifs sauf gros point noir, les licences Microsoft Office. En effet sous TSE, il faut obligatoirement des licences Open Value, bien trop onéreuses pour notre structure. La faute à Microsoft avec son systèmes de licence trop complexe et bien trop cher pour les entreprises

  11. argg dommage qu’il ne fonctionne pas avec un TSE 2000 (qui lui est gratuit) sinon ça a l’air vraiment intéressant.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *