Debian Etch/Lenny – Synchronisation horaire

Debian Etch/Lenny - Synchronisation horaire 1Ce document présente une procédure simple permettant de conserver un serveur Debian (Etch/Lenny) à l’heure.

Avant propos

Lorsqu’on est administrateur de son propre serveur dédié, il est très important que les informations concernant la date et l’heure soient exactes. Pour conserver une heure correcte en permanence plusieurs solutions existent, notamment l’installation d’un serveur NTP (Network Time Protocol) ou un simple client NTP selon les besoins.

Dans le cadre de ce document, nous abordons l’installation et l’emploi du client NTP ‘ntpdate‘ qui permet d’effectuer des opérations d’ajustement horaire en se connectant à des serveurs de temps.

Note :
Nous vous rappelons que toutes les commandes évoquées dans ce document doivent êtres exécutées avec les privilèges de l’utilisateur ‘root‘.

I. Installation du client ntp

Sur les distribution Debian Lenny, le client ‘ntpdate‘ est fourni dans le paquet eponyme ‘ntpdate‘ que l’on installe en exécutant la commande suivante :

$ aptitude install ntpdate

Synchronisation manuelle :
Normalement, pour effectuer une opération de synchonisation, on exécute la commande ‘ntpdate’ en lui passant en argument le serveur ntp qui doit être employé pour la synchronisation :

$ ntpdate 0.debian.pool.ntp.org

Ce faisant, sur les distribution Debian (Etch/Lenny), le paquet ntpdate fourni une commande spécifique ‘ntpddate-debian’ qui est identique à la commande ‘<b>ntpdate</b>’ excepté le fait qu’elle utilise le fichier ‘/etc/default/ntpdate’ par defaut pour obtenir le nom des serveurs de temps à employer pour effectuer l’ajustement horaire :

$ ntpdate-debian

Cependant, pour utiliser cette commande, il faudra d’abord modifier le fichier ‘/etc/default/ntpdate’ pour passer la valeur de l’option ‘NTPDATE_USE_NTP_CONF’ à ‘no’, soit :

$ nano /etc/default/ntpdate

et on remplace cette ligne :

NTPDATE_USE_NTP_CONF=yes

par celle-ci :

NTPDATE_USE_NTP_CONF=no

Synchronisation automatique
Il est bien évident que l’administrateur n’aura pas envie d’effectuer des synchronisations manuelles tous les jours. Pour cela, il suffit de créer une nouvelle tâche cron> qui, chaque jour, exécutera la commande ‘ntpddate-debian’ automatiquement.

$ crontab -e

et on ajoute la ligne suivante :

30 04 * * 1-5 /usr/sbin/ntpdate-debian
Ici, la ligne ajoutée signifie qu’une synchronisation automatique aura lieu tous les jours (du lundi au vendredi) à 04h30 du matin.

source : nuxwin.com

A propos Olivier Olejniczak

Cofondateur de SynerGeek.fr. Passionné d'informatique, je m'intéresse plus particulièrement aux technologies de virtualisation et de stockage. J'apprécie la liberté et la quasi-absence de frontières à mon imagination qu'offre l'OpenSource et Linux. Professionnellement, je travaille exclusivement avec les outils Microsoft. Les pieds bien sur terre et ancrés dans le quotidien de l'entreprise, j'aime faire partager mes découvertes et contribuer à un meilleur usage des technologies. Vous aussi, rejoignez-nous sur Synergeek et partagez votre expérience!

Je vous propose également...

Memento - Installer webmin sur Debian et CentOS 2

Memento – Installer webmin sur Debian et CentOS

Comme je teste beaucoup de distributions Linux sous Proxmox ou VMware et que je suis pas un puriste linuxien qui tape toutes les commandes, j'installe quasi systématiquement l'interface de gestion Webmin. Je la trouve très pratique pour changer quelques paramètres à la volée, notamment la config web (apache et php).

Configuration/réglages Linux derrière un proxy 3

Configuration/réglages Linux derrière un proxy

Pour un serveur ou une machine sous Linux derrière un proxy, il y a quelques …

7 commentaires

  1. Attention, une erreur s’est glissé dans le texte :$ nano /etc/default/ntpdate
    et on remplace cette ligne :
    NTPDATE_USE_NTP_CONF=yes
    par celle-ci :
    NTPDATE_USE_NTP_CONF=novous avez oublié le N

  2. Tu as tout à fait raison de me rappeler à l’ordre (ce que d’ailleurs Nicolas ne cesse de faire régulièrement). Le message a été bien reçu!

    En réalité, l’ambiguité provient du fait que j’utilise autant ce blog comme un outils de partage que comme un aide mémoire.

  3. Bonsoir ;

    Je ne suis pas là pour vous jeter la pierre. Je m’inspire moi-même de nombreux ouvrages et documents électronique divers pour rédiger une documentation française sur GNU/Linux.

    Ce faisant, si demain je tombe sur un document et que je tiens à le mettre en avant sur mon site tel quel, je préviendrais l’auteur. C’est une simple question de savoir vivre.

  4. Que celui qui n’a jamais partagé texto une info prise sur le web nous jette la première pierre !

    Personnellement je me vois mal écrire un mail à chaque fois que je trouve une info intéressante à partager. Les journées sont trop courtes 😉

    Je pensais qu’un lien vers le site d’origine était suffisant pour que tout le monde soit content.

    Maintenant, comme l’a dit Olivier, on peut tout à fait retirer l’article.

  5. Juste pour vous dire qu’avant de copier littéralement un document trouvé sur le net, ce, même si vous citez vos sources, vous pourriez quand même demander la permission à l’ auteur !

    M. Laurent Declercq / Administrateur du site nuxwin et rédacteur du tuto reporté ici.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.