Exemple pratique avec le routeur/parefeu ZeroShell: serveurs hébergés en datacenter 1

Exemple pratique avec le routeur/parefeu ZeroShell: serveurs hébergés en datacenter

Je continue l’exploitation des usages du petit routeur/pare-feu ZeroShell. Toutefois, cette distribution est utilisée à titre d’exemple et l’implémentation présentée dans le cadre de cet article n’est en en aucun cas limité à ce produit.

Le sujet de cet article m’a été demandé par Nicolas dans le cadre d’un projet personnel.

 

Dans le cadre de cet article, nous allons poser le contexte suivant :

  • Le Client1 : Tous les utilisateurs de ce client sont présents sur un site physique : Site1. Ce site est équipé d’un serveur : Server1.1. Ce site dispose d’un accès à l’internet au travers d’un routeur ZeroShell : RouteurSite1. Ce client loue un serveur chez l’hébergeur : Server1.2. Le réseau local est en 10.0.11.0/24. La passerelle est 10.0.11.254.
  • Le Client2 : Tous les utilisateurs de ce client sont présents sur un site physique : Site2. Ce site est équipé d’un serveur : Server2.1. Ce site dispose d’un accès à l’internet au travers d’un routeur ZeroShell : RouteurSite1. Ce client loue un serveur chez l’hébergeur : Server2.2. Le réseau local est en 10.0.12.0/24. La passerelle est 10.0.12.254.
  • L’hébergeur : Il dispose d’un accès internet protégé par ZeroShell : Router. Derrière ce routeur, se trouvent deux serveurs : Server1.2 & Server2.2. Chacun de ces serveurs doit pouvoir être utilisé sans contrainte depuis les sites de Client1 et Client2. Le routeur est administré depuis le réseau 10.0.0.0/24. Son IP dans ce réseau est 10.0.0.254. Le serveur Server1.2 est dans le réseau 10.0.1.0/24. La passerelle de ce réseau est 10.0.1.254. Le serveur Server1.2 est dans le réseau 10.0.2.0/24. La passerelle de ce réseau est 10.0.2.254.

Comme je ne dispose pas de 3 sites physiques, de 4 serveurs et 3 routeurs, j’ai monté une maquette construite sous Microsoft HyperV. Pour cela, j’ai créé un réseau privé simulant l’internet : 10.0.3.0/24. Chaque site dispose d’une IP « publique » fixe dans ce réseau :

  • LeSite1 : 10.0.3.109
  • Le Site2 : 10.0.3.110
  • L’hébergeur : 10.0.3.101

Vous trouverez ci-dessous le résumé graphique de cette configuration.

Exemple pratique avec le routeur/parefeu ZeroShell: serveurs hébergés en datacenter 2

Créer les VPN entre les Sites et l’Hébergeur

Création VPN Site1 vers Hébergeur

Paramétrage Routeur

Créer 2 VPN, l’un à destination de Site1 (entre 10.0.3.101 & 10.0.3.109), l’autre à destination de Site 2 (entre 10.0.3.101 & 10.0.3.110)

Se reporter à l’article précédent sur la création d’un vpn lan to lan pour les détails

Attention chaque VPN requiert un port UDP différent

Paramétrage VPN Site1 – coté Hébergeur

Exemple pratique avec le routeur/parefeu ZeroShell: serveurs hébergés en datacenter 3

Paramétrage VPN Site1 – coté RouteurSite1

Exemple pratique avec le routeur/parefeu ZeroShell: serveurs hébergés en datacenter 4

Paramétrage VPN Site2 – coté Hébergeur

Exemple pratique avec le routeur/parefeu ZeroShell: serveurs hébergés en datacenter 5

Paramétrage VPN Site2 – coté RouteurSite2

Exemple pratique avec le routeur/parefeu ZeroShell: serveurs hébergés en datacenter 6

Créer les routes vers l’hébergeur

Paramétrage RouterSite1

Exemple pratique avec le routeur/parefeu ZeroShell: serveurs hébergés en datacenter 7

Tester l’accès à Internet

Exemple pratique avec le routeur/parefeu ZeroShell: serveurs hébergés en datacenter 8

Tester l’accès à Server 1.2 (10.0.1.1)

Exemple pratique avec le routeur/parefeu ZeroShell: serveurs hébergés en datacenter 9

Tester l’absence d’accès à Server 2.2 (10.0.2.1)

Exemple pratique avec le routeur/parefeu ZeroShell: serveurs hébergés en datacenter 10

Paramétrage RouterSite2

Exemple pratique avec le routeur/parefeu ZeroShell: serveurs hébergés en datacenter 11

Tester l’accès à Internet

Exemple pratique avec le routeur/parefeu ZeroShell: serveurs hébergés en datacenter 12

Tester l’accès à Server 2.2 (10.0.2.1)

Exemple pratique avec le routeur/parefeu ZeroShell: serveurs hébergés en datacenter 13

Tester l’absence d’accès à Server 1.2 (10.0.1.1)

Exemple pratique avec le routeur/parefeu ZeroShell: serveurs hébergés en datacenter 14

Sécuriser les espaces client coté hébergeur

Création des routes à destination de Site1 et Site2

Exemple pratique avec le routeur/parefeu ZeroShell: serveurs hébergés en datacenter 15

Interdire les échanges entre le ETH03 et ETH02 sur Routeur

Exemple pratique avec le routeur/parefeu ZeroShell: serveurs hébergés en datacenter 16

Depuis Server 1.2

Tester l’accès vers l’internet

Exemple pratique avec le routeur/parefeu ZeroShell: serveurs hébergés en datacenter 17

Tester l’accès vers Server 1.1 (10.0.11.1)

Exemple pratique avec le routeur/parefeu ZeroShell: serveurs hébergés en datacenter 18

Tester l’absence d’accès de Server 2.2 vers Server 2.2 (10.0.2.1)

Exemple pratique avec le routeur/parefeu ZeroShell: serveurs hébergés en datacenter 19

Tester l’absence d’accès de Server 2.2 vers Server 2.1 (10.0.12.1)

Exemple pratique avec le routeur/parefeu ZeroShell: serveurs hébergés en datacenter 20

Depuis Server 2.2

Tester l’accès vers l’internet

Exemple pratique avec le routeur/parefeu ZeroShell: serveurs hébergés en datacenter 21

Tester l’accès vers Server 2.1 (10.0.12.1)

Exemple pratique avec le routeur/parefeu ZeroShell: serveurs hébergés en datacenter 22

Tester l’absence d’accès de Server 2.2 vers Server 1.2 (10.0.1.1)

Exemple pratique avec le routeur/parefeu ZeroShell: serveurs hébergés en datacenter 23

Tester l’absence d’accès de Server 2.2 vers Server 1.1 (10.0.11.1)

Exemple pratique avec le routeur/parefeu ZeroShell: serveurs hébergés en datacenter 24

 

Cette solution permet bien d’héberger deux serveurs mis à la disposition de deux clients distincts. Toutefois, si cette approche est assez simple à mettre en œuvre, elle impose plusieurs contraintes importantes :

  • Disposer d’une carte réseau par client hébergé,
  • Les réseaux locaux des Site1 et Site2 doivent être différents
  • La complexité du paramétrage du pare-feu croit exponentiellement avec le nombre de clients.
  • Comment faire si deux clients ont le même lan sur site ?

Néanmoins, cet article a été une approche intéressante et n’hésitez pas à me faire part de vos remarques car je ne suis pas un spécialiste des réseaux. Il y a peut-être une façon plus intelligente d’utiliser Zeroshell

 

A propos Olivier Olejniczak

Cofondateur de SynerGeek.fr. Passionné d'informatique, je m'intéresse plus particulièrement aux technologies de virtualisation et de stockage. J'apprécie la liberté et la quasi-absence de frontières à mon imagination qu'offre l'OpenSource et Linux. Professionnellement, je travaille exclusivement avec les outils Microsoft. Les pieds bien sur terre et ancrés dans le quotidien de l'entreprise, j'aime faire partager mes découvertes et contribuer à un meilleur usage des technologies. Vous aussi, rejoignez-nous sur Synergeek et partagez votre expérience!

Je vous propose également...

Zeroshell 3.0.0 est sorti 25

Zeroshell 3.0.0 est sorti

La nouvelle version de Zeroshell est sortie le 2 janvier dernier. A priori, peu de …

Projet HomeLab: ça démarre 26

Projet HomeLab: ça démarre

J’ai lancé depuis quelques semaines mon projet HomeLab. L’objectif est donc de créer un laboratoire …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.