Google nexus one : résumé de la présentation

Google nexus one : résumé de la présentation 1

Trouver une source

Hé oui, quand Google a décidé de filmer et de diffuser, c’est facile de trouver une source de streaming (cf Chrome OS). Et pour un événement de ce genre, oubliez votre traditionnel moteur de recherche pour trouver une page qui diffuse l’événement. Google actualités aurait pu m’aider, mais là c’est plutôt twitter qui a été exceptionnel. La réactivité est impressionnante !

Notez que sur la page internationale de Google, le contenu de Twitter est indexé en temps réel et inclus dans les résultats de recherche.

Introduction

Longue et difficilement compréhensible, il faut retenir le succès d’Android (étonnant non ?). Avec Android, beaucoup de recherches sont effectuées sur le web, plus qu’avec les autres mobiles. L’android Market quand à lui regorge d’applications diverses avec un franc succès.

Enfin, à 19h20 (heure Française) le nom tant attendu est enfin prononcé : « Nexus One ».

Un téléphone… HTC

Voilà qui a de quoi interpeller… HTC a été le premier constructeur a commercialiser un téléphone avec Android (le HTC G1). Désormais, HTC travaille aux pieds de Google pour leur fabriquer un téléphone. Quelques spécifications que l’on connait déjà sont rappelées : processeur Qualcom 1ghz (quand même…), android 2.1, 512 mo de mémoire, un écran AMOLED de 3,7 pouces, un petit trackball lumineux, une puce GPS, un accéléromètre, un appareil photo de 5 mégas pixels avec flash, une prise Jack 3,5 a 4 contacts (pour le micro).

Une autre grosse nouveauté, simple de principe mais rudement bien étudiée, c’est un double micro devant et derrière pour éliminer tous les bruits environnants et ainsi ne garder que votre voix (à tester…)

La coque arrière est personnalisable avec deux lignes de texte, ce n’est pas exceptionnel, c’est commercial mais c’est un petit plus.

Synchronisation

Comme tout Gphone qui se respecte, les contacts sont entièrement synchronisés avec votre compte Google. Cette fois-ci, vous pourrez synchroniser vos contacts avec votre compte facebook.

Nouveautés

Google propose désormais 5 écrans d’accueils que vous pourrez faire glisser avec le doigt. Une démo assez convaincante du widget météo montre la météo minute par minute. Les papiers peints du bureau sont désormais animés.

Hormis ces gadgets, un nouveau framework permet de faire de la 3D et nous avons eu le droit à une belle démo avec la gestion des photos.

Les photos… gérées en galerie, l’interface paraît agréable et très rapide. Je n’ai retenu que la gestion de l’accéléromètre, couplé à de la 3D : c’est beau, fluide mais… inutile.

La vraie nouveauté très utile, c’est la reconnaissance vocale qui à l’air de fonctionner plutôt bien et sur toutes les applications que ça soit pour effectuer une recherche ou rédiger un mail.

Google Earth a été porté pour Android. Les possibilités sont bien plus importantes que dans Google Maps.

Commercialisation

Google commercialise directement le mobile (aux US uniquement) à un tarif (raisonnable) de 529$. Il est aussi possible de se le procurer avec un abonnement, mais toujours uniquement par l’intermédiaire de Google.

Conclusion

La présentation m’a presque déçu, le buzz sur le web et même dans les médias à été absolument énorme, voire même démesuré (le 26 janvier, Apple lance sa tablette tactile, l’information a été presque étouffée par le nexus one). Une fois de plus, Google a surpris très rapidement et aussi par ses positions : les partenaires deviennent des concurrents, voilà qui a de quoi interpeller. Le sujet sera remis sur le tapis avec le notebook Google.

A propos Mathieu Passenaud

Passionné de technologies Web, diplômé d'informatique embarquée et actuellement dans le développement d'applications en Cloud Computing.

Je vous propose également...

La Google-car tourne dans Caen 2

La Google-car tourne dans Caen

Hier, j’ai pris la google-car en flag dans la rue près de mon boulot. Avec …

Google Reader out, c'est la goutte de trop 3

Google Reader out, c’est la goutte de trop

Google a décidé de stopper les services de Google Reader dans quelques mois… mais aussi …

2 commentaires

  1. Google est très… spéciale, ce n’est pas la première fois que l’entreprise concurrence ces partenaires (cf Noop par rapport à Java). Les risques pris sont cependant assez faibles, Android est certes un produit Google mais un produit gratuit qui est loin d’être celui qui rapporte le plus. Est-ce une stratégie pour tirer partie de leurs produits gratuits ? Peut-être… a suivre

  2. Tres bon article, j’ai quand même l’impression que Google se disperse beaucoup…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *