Maintenir son site web perso : une plaie !

Un blog, un compte Twitter, un compte viadeo, un compte LikeDin, un compte Google+, un compte Facebook… ça fait beaucoup ? Ajoutez à cela le site perso et vous êtes au sommet des trucs les plus ingérables.

Chaque outil cité a quand même un usage relativement particulier, avec plus ou moins d’inertie. J’entends par là qu’un contenu sur Twitter ne vit pas très longtemps et il sombre très rapidement dans l’oubli. Au contraire, votre CV en ligne sur votre page perso évolue peu, et doit rester accessible.

C’est une équation que j’ai cherché à résoudre, agréger tout cela, ne pas perdre de temps, ne pas dupliquer trop de contenu et finalement gagner en crédibilité. Le contenu de mon compte Twitter reflète relativement bien mes travaux en cours, ma veille technologique et mes passions concernant le monde de l’informatique. Rapidement, j’ai eu envie de réutiliser ce contenu que je mets à jour régulièrement, qui m’offre de l’interactivité avec des gens et qui est très accessible (facile à mettre à jour).

J’ai donc complètement revu mon site perso et je l’ai tiré au plus simple : c’est uniquement des informations qui proviennent de mon compte Twitter. J’en ai profité au passage pour faire quelques expérimentations, approfondi mes connaissances en javascript et tenté de faire un peu de design.

Le résultat est à peu près à la hauteur de ce que je voulais faire, et surtout il ne m’impose plus aucune maintenance. De temps en temps, pour certains sujets, je veux quelque chose de relativement pérenne donc je le publie sous forme d’une ou plusieurs page HTML avec un lien sur le compte Twitter.

Et voilà comment j’évite une grosse dispersion (d’esprit et de contenu), tout en gardant mon nom de domaine perso qui, je pense, est important.

Au niveau technique, j’ai utilisé des choses relativement simples :

  • une seule page HTML
  • Bootstrap pour le style et le placement
  • JQuery

Je pense l’enrichir de quelques fonctionnalités, suivant les idées que vous me soumettrez. Un petit tour sur le site, c’est par ici : mathieupassenaud.fr

A propos Mathieu Passenaud

Passionné de technologies Web, diplômé d'informatique embarquée et actuellement dans le développement d'applications en Cloud Computing.

Je vous propose également...

JSON dans les scripts Bash avec Ticktick

Je vais vous présenter l’ami du WGET par excellence. Imaginez le contexte suivant : sur …

[Offre d’emploi] Ingénieur développement à Grenoble

Le réseau “pole de compétences logiciels libres du CNDP” d’Olivier nous a transféré cette demande …

4 commentaires

  1. Ah, je l’attendais cette réflexion, et elle est bien juste !
    Déjà, tout le contenu est ramené en javascript donc je ne suis même pas sûr que Google le voit.
    Et puis je me suis posé la question autrement : mon site, c’est une sorte de CV en ligne qui ne répond que quand on tape mon nom et mon prénom. Pour le reste, il y a Synergeek (c’était une volonté de ma part de recentrer mes écrits sur Synergeek).
    Donc l’effet “désindexation” de Google est tout à fait voulu, pas encore tout à fait maitrisé puisque le texte de description n’est pas top mais le temps me manque en ce moment pour finir.
    Donc oui PHB, tu as tout à fait raison mais c’est juste voulu

  2. Et avec une indexation par Google qui va disparaitre puisque le contenu est du duplicate content a 100% et ca google le traitre pour afficher plutôt le “créateur que le copieur”. A l’heure du authorship on ne peut pas faire pire mais ça n’engage que moi.

  3. Bonjour Mathieu,
    Elle est plutôt pas mal ton idée.
    Grossièrement, ton site web ressemble à un agrégateur de contenu avec tous les avantages sans les inconvénients.
    Plutôt bien vu !

  4. C’est dommage que tu n’aies pas laissé ton ancien site et fait tes expérimentations à part avec twitter.
    du coup il n’y a plus accès à tes tutos, cv etc.. et tu es très dépendant de twitter et des changements d’API

    C’est un choix !

    ps: ton site ne s’affiche pas de mon boulot à cet instant (proxy ? plantage ?) Loading tweets, please wait … et la barre qui ne dépasse pas les 25% environ.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *