Nexenta : solution de stockage basée sur ZFS et Ubuntu - 5 1

Nexenta : solution de stockage basée sur ZFS et Ubuntu – 5

Configurer Vmware ESXi pour utiliser NexentaCore

Maintenant que NexentaCore est fonctionnel et qu’il exporte vos disques vers le réseau au travers des protocoles NFS et iSCSI, il reste à configurer Vmware ESXi afin d’utiliser ces espaces de stockage distants.

La configuration des datastore est réalisée depuis le menu configuration.

Création d’un datastore NFS

La création d’un datastore NFS est extrêmement simple. Depuis l’interface d’administration de Vmware ESXi, cliquez sur l’option storage dans le menu de gauche puis cliquez sur le lien add storage en haut à droite. Un assistant va sous guider dans la création du datastore. Choisissez tout d’abord l’assistant pour un network file System. Cliquez sur le bouton NEXT.
Nexenta : solution de stockage basée sur ZFS et Ubuntu - 5 2

Vous devez saisir l’adresse IP (192.168.1.38) de votre NexentaCore dans le champ server et nom de votre partage NFS (data/nfs-share) dans le champ folder. Nommez votre datastore dans le champ datastore name. Cliquez ensuite sur next. Votre datastore est prêt et fonctionnel.
Nexenta : solution de stockage basée sur ZFS et Ubuntu - 5 3

Il ne vous reste plus qu’à cliquer sur le bouton finish. Désormais, lorsque vous créerez une machine virtuelle, il vous sera proposé d’entreposer ces disques virtuels dans le datastore distant NFS datastore. Le reste de l’utilisation de ESXI est totalement inchangée.

Création d’un datastore iSCSI

La création d’un datastore ISCSI est légèrement plus complexe car elle requière deux étapes :

  • l’établissement d’un lien entre ESXi et le serveur ISCSI (c’est à dire NexentaCore),
  • la création du datastore à proprement parler.

La première étape est accessible depuis le menu de droite nommé storage adapters. Sélectionnez ensuite la ligne en dessous de iscsi storage adapters. Cliquez enfin sur le lien properties en haut à droite de la zone details. Assurez-vous que le protocole ISCSI est bien activé sur votre serveur ESXi en cliquant sur l’onglet général. Dans l’onglet dynamic discovery du formulaire de paramétrage du client ISCSI de ESXi, cliquez sur le bouton add.

Nexenta : solution de stockage basée sur ZFS et Ubuntu - 5 4

Nexenta : solution de stockage basée sur ZFS et Ubuntu - 5 5

Nexenta : solution de stockage basée sur ZFS et Ubuntu - 5 6

Indiquez dans la zone ISCSI server, l’adresse IP du serveur NexentaCore (192.168.1.38).
Fermez cet assistant. ESXi va vous proposer de parcourir tous les serveurs ISCSI définis afin de détecter les disques disponibles. Acceptez mais sachez que cette étape nécessaire peut prendre plusieurs minutes.
Retourner dans le menu droit storage et relancer l’assistant de création de datastore en cliquant sur le lien add storage en haut à droite.
Cette fois-ci, choisissez l’option disk/lun.

Nexenta : solution de stockage basée sur ZFS et Ubuntu - 5 7

Nexenta : solution de stockage basée sur ZFS et Ubuntu - 5 8

Nexenta : solution de stockage basée sur ZFS et Ubuntu - 5 9

Nexenta : solution de stockage basée sur ZFS et Ubuntu - 5 10

Nexenta : solution de stockage basée sur ZFS et Ubuntu - 5 11

Nexenta : solution de stockage basée sur ZFS et Ubuntu - 5 12

Il ne vous reste plus qu’à cliquer sur le bouton finish. Désormais, lorsque vous créerez une machine virtuelle, il vous sera proposé d’entreposer ces disques virtuelles dans le datastore distant NFS datastore. Le reste de l’utilisation de ESXI est totalement inchangé.

Si vous souhaitez créer d’un datastore de plus de 2To, il vous suffit de créer plusieurs datasets partagés en ISCSI sur NexentaCore puis de les fusionner en cliquant dans la zone extents disponible avec un clic sur  le bouton droit de la souris sur le datastore ISCSI.

Nexenta : solution de stockage basée sur ZFS et Ubuntu - 5 13

L’expérience montre que les accès à un disque virtuel stocké dans un datastore iSCSI sont 5 à 10 fois plus rapide que pour un datastore NFS, surtout en charge. Toutefois, cette mesure dépend grandement de l’utilisation qui est faite de la machine virtuelle.

Nexenta : solution de stockage basée sur ZFS et Ubuntu - 5 14

Conclusion

Au terme de cet article, vous disposez désormais d’un baie de stockage de très haute performance mue par la distribution NexentaCore et portée par le système de fichier ZFS. Le choix entre OpenSolaris ou NexentaCore est purement pratique car NexentaCore permet à l’utilisateur de Ubuntu de retrouver une ligne de commande familière. Les puristes préféreront sûrement la version SUN OpenSolaris, gage de compatibilité et de rapidité de réplication des correctifs.
De très nombreux aspects relatifs à l’OS (Haute disponibilité des cartes réseau, synchronisation entre baies…) et à ZFS (snapshot, clones, backup, disques de secours, réparation de pools…) n’ont pas été abordé dans le cadre de cet article mais devront être mis en œuvre avant la mise en exploitation d’une telle baie de stockage.

A propos Olivier Olejniczak

Cofondateur de SynerGeek.fr. Passionné d'informatique, je m'intéresse plus particulièrement aux technologies de virtualisation et de stockage. J'apprécie la liberté et la quasi-absence de frontières à mon imagination qu'offre l'OpenSource et Linux. Professionnellement, je travaille exclusivement avec les outils Microsoft. Les pieds bien sur terre et ancrés dans le quotidien de l'entreprise, j'aime faire partager mes découvertes et contribuer à un meilleur usage des technologies. Vous aussi, rejoignez-nous sur Synergeek et partagez votre expérience!

Je vous propose également...

Héberger 2 serveurs accessibles en TSE derrière un serveur Zeroshell 15

Héberger 2 serveurs accessibles en TSE derrière un serveur Zeroshell

Je continue l’exploitation des usages du petit routeur/pare-feu ZeroShell. Toutefois, cette distribution est utilisée à …

[Projet] Stockage embarqué avec ZFSguru 21

[Projet] Stockage embarqué avec ZFSguru

On continue les recherches sur la meilleure solution de stockage embarquée, dont un des objectifs est de se créer son NAS perso. Etudions la solution ZFS guru, basée sur FreeBSD et administrable par une interface Web

2 commentaires

  1. olivier olejniczak

    vaste question:

    freenas est très léger (version livecd existe) et dispo d’une interface graphique WEB – freenas dispose désormais du port linux de ZFS mais les fonctionnalités sont limités (iscsi natif à zfs par exemple)

    nexenta propose la version native de ZFS mais nécessite de faire tourner un l’OS SOLARIS – il s’agit donc d’une installe beaucoup plus lourde. Solaris n’est pas Linux; il a a donc un temps d’apprentissage.

  2. Hello,
    Question concernant NexentaCore. Quel est la différence entre une version de freenas et NexentaCore ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *