Pourquoi avoir acheté un iMac ? 1

Pourquoi avoir acheté un iMac ?

Ceux qui me connaissent doivent être en train de bondir : oui, j’ai acheté un iMac !

Voici en quelques points les raisons de ce switch

Pourquoi ?

  • Déjà, l’occasion qui s’est présentée à moi : 200€ un imac blanc 17 pouces de 2006 (modèle intel) sans disque dur ni lecteur superdrive, une affaire !
  • Le design de l’appareil, qui me permet de dégager mon bureau d’une grosse tour et d’un énorme écran.
  • Le bruit : palme de d’or pour le silence de l’iMac qui se fait totalement oublier.
  • Le système d’exploitation : quand on bosse dans l’informatique, on a pas forcément envie de remettre les mains dans le cambouis le soir ou les week-ends. Ce principe marche quand on est étudiant, on se fait son linux personnalisé à coup de recompilation de noyau. Aujourd’hui, j’ai envie que quand j’appuie sur un bouton, ça marche de suite.
  • Mon utilisation de l’informatique évolue : étant étudiant, j’ai hacké énormément de choses à titre personnel par envie et curiosité. Mon travail aujourd’hui me permet de le faire à plein temps donc je n’ai pas les mêmes besoins d’informatique. Regarder un film, naviguer sur le net, consulter les mails/flux RSS, programmer un peu de java par ci par là, rédiger des documents/articles.
  • La qualité du matériel : pour l’avoir ouvert, la qualité d’assemblage et des composants est très loin devant celle des PC traditionnels.
  • La durée de vie : l’iMac est de début 2006, et pourtant la dernière version de MacOSX Snow Leopard passe sans encombre, le système est parfaitement fluide. De plus, on trouve toujours des IMac G3 en bon état de marche avec certains d’entre eux qui tournent sous Mac OSX. Je n’ai aucune inquiétude sur la tenue dans le temps d’un tel matériel.

Les modifications

Bien sûr, je ne pouvais pas me contenter d’un IMac 100% d’origine, impossible pour moi ! J’ai commencé par lui mettre un disque dur de 250go, qui est en fait extrait d’un disque dur externe 2,5 pouces. Rien de gênant pour le mettre, si ce n’est le système de fixation qui n’est plus adapté pour ce format de disque.

Le plus incroyable tient dans le fait que mon disque dur contenait une installation de Windows 7. L’iMac a été capable de démarrer et de booter ce windows 7 sans broncher.

Attention tout de même, le démontage demande concentration et soin.

Ensuite, j’ai ajouté un peu de mémoire pour le rendre compatible avec SnowLeopard. 20€ le giga, rien de mirobolant.

La grosse modification a été dans le processus d’installation. N’ayant pas de superDrive, il a fallu ruser et faire une installation par un disque dur externe.

J’ai utilisé le logiciel TransMac (http://www.asy.com/) qui m’a permi de faire une image du DVD d’installation et d’écrire cette image sur un disque dur externe.

Après une longue installation, le système fonctionne parfaitement.

Après quelques semaines d’utilisation

Rien à redire ! Le système clair et simple, avec toujours la possibilité d’aller fouiner et bidouiller, des applications on ne peut plus simples à installer… je m’avoue séduit !

L’occasion a fait que j’y suis passé, le gros point noir de l’univers Apple : le prix !

A propos Mathieu Passenaud

Passionné de technologies Web, diplômé d'informatique embarquée et actuellement dans le développement d'applications en Cloud Computing.

Je vous propose également...

Signature HTML dans Mail Mac OS X Mavericks 2

Signature HTML dans Mail Mac OS X Mavericks

Les méthodes changent entre les différentes version d’OS Apple pour intégrer une signature html dans …

Steve Jobs est mort cette nuit 3

Steve Jobs est mort cette nuit

Cela faisait des mois qu’il se battait contre son cancer du pancréas, mais le crabe …

5 commentaires

  1. Bonjour,

    Là où j’ai été étonné pour le mac c’est que j’ai acheté une machine relativement vieille et elle ne souffre d’aucun ralentissement malgré le système d’exploitation récent (10.6).

    Au niveau professionnel, je suis passé à Linux pour avoir un système plus “logique” dans son comportement et surtout une uniformité par rapport aux machines virtuelles avec lesquelles je travaille qui tournent sous Linux.

    En allant à des évènements informatiques (conférences, réunions sur les méthodes de programmation etc…) on voit beaucoup plus de mac que de machines sous Windows. Alors oui, le mac devient clairement une machine geek surtout, je pense, grâce à son environnement Unix qui est très parlant et même une référence dans le monde geek. Cela permet d’avoir une machine facile à utiliser en dehors du coté programmation/mise au point/bidouille et très robuste.

    Après quelques semaines d’utilisation, je suis très content de mon IMac qui fait largement ce que je lui demande. Je n’ai pas eu une seule fois à bricoler quoique ce soit, il marche parfaitement et c’est tout ce que je demande à une machine. Cela me libère du temps pour rédiger de nouveaux articles 🙂

  2. J’ajoute qu’on constate quand même que contrairement à ce que sous entendent les réflexions de l’entourage de Sebastien (1er message), le mac est devenu la machine de références des “informaticiens”, geek, …

    Rares sont les geeks du niveau de Mathieu à être encore sous windows (c’est ce qui m’a poussé à passer sous mac os (sans apple pour l’instant)).

    Cela dit, je m’attendais à ce qu’OS X surpasse Windows et ce n’est pas le cas. J’imagine que les différences étaient plus radicales du temps des premières versions d’OS X et d’XP (même si OS X n’étaient pas super stable je crois à ses débuts).

  3. Salut,

    Moi j’ai préféré installer mac sur une machine assemblée par mes soins… (et des composants de qualité au moins aussi bon que ceux de l’imac, ecran compris).

    J’utilise 7 et Lion et ca me fait ni chaud ni froid de passer de l’un à l’autre. Il y a du bon sur les 2 et aucun des 2 n’écrase l’autre je trouve. W7 est juste plus long au démarrage.

    J’aime apple, mais la perspective d’un marché dominé par Apple m’effraie bien plus que celle d’un marché dominé par ms !

    Je pense que Windows 8 prendra l’ascendant sur os X alors on verra pour la prochaine machine 🙂 (pourqoi dire “définitivement migré”).

    Un pc ne vaut rien au bout de 2 ans… certes, mais au bout de 2 ans on peut changer donner un bon cout de jeune à sa machine en changeant quelques composants pour un coût bien moindre ! (pourquoi changer d’écran tous les 2 ans ??)

    a+

  4. Pour ma part, je n’ai jamais parlé de mon switch sur SynerGeek.fr. Après presque 18 ans sur PC, j’ai définitivement migré en 2004 dans le monde Apple et ne l’ai jamais regretté.

    Je n’en parle pas ici pour 2 raisons :
    – Je pars du principe que le meilleur système (OS) c’est celui qui convient le mieux à soi, selon ses besoins
    – Eviter les trolls et ceux qui critiquent sans avoir essayé

    Au boulot c’est windows et parfois Linux, à la maison Mac OS et Linux pour synergeek

    Ce point noir du prix revient tout le temps en ce qui concerne le matériel Apple, mais je dirais la même chose que Sebastien, la qualité se paye… et il faut comparer ce qui est comparable (les all-in-one vaio sont autrement plus cher). Enfin il faut voir sur le moyen terme, un mac dure + longtemps et surtout se revend très bien d’occasion ce qui permet de réinvestir dans un nouveau a moindre frais alors qu’un pc ne vaut quasiment plus rien au bout de 2 ans. C’est un choix !

  5. Bonjour Mathieu,

    je me permets d’apporter un commentaire sur ton article car ton expérience à une résonance particulière pour moi.

    C’est amusant mais mon cheminement informatique est le même et l’an dernier, lorsqu’on m’a proposé un échange, à titre perso, de machine avec un MacBook Air, j’ai eu les mêmes réactions de mon entourage ( “tiens, et après tu vas devenir p.dé?” “oh mais tu es devenu riche” “ah mais tu perds la main” … j’en passe et des meilleurs). Pour une fois, je n’ai pas rejeté la pomme et j’ai essayé … boot instantané / finition irréprochable avec des matériaux de qualité / stable, rapide et convivial … aille aille aille, j’ai honte de le dire (car ce serait réservé au psy) mais mes certitudes ont vacillées. En revanche, dans mon environnement pro et pour mes clients, aller vers du MacOs n’est pas envisageable (pas de version Mac des logiciels métiers).

    Tu indiques comme point noir le prix … c’est à relativiser et mettre en balance avec les qualités de ces produits (c’est comme de comparer le plastique d’un Samsung Galaxy S et les matériaux d’un iPhone pour prendre un exemple).

    @+

    Sperli

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.