Ulteo: serveur d’applications et bureau virtuel 1/7

Semaine spéciale Ulteo, cet article est le premier d’une série de 7. L’article a été publié en Janvier dernier dans le magazine Linux+. La version d’Ulteo présentée est la version 1, actuellement la version 2 est d’actualité avec quelques petites différences.

Ce document explique

Ulteo est un système qui permet d’effectuer de la virtualisation en proposant aux utilisateurs un bureau virtuel dans le navigateur comportant des applications (Linux ou Windows) s’exécutant sur des serveurs applicatifs.

Pré-requis

Ce produit se destine avant tout aux entreprises, dans un souci d’unité (applications Linux et Windows), de transportabilité (accessible depuis l’extérieur ou non) ainsi que de maintenance (pas d’applications sur les machines clients, juste un navigateur web).

Il faut donc disposer d’une série de serveurs (virtuels ou non) dont un sera destiné au serveur web Ulteo et les autres serviront de serveurs applicatifs. Ces serveurs ne sont pas uniquement destinés à ces tâches, ils peuvent bien sûr offrir d’autres services.

Sur les machines client, un navigateur web avec une machine virtuelle java (1.5 minimum) suffiront.

Un serveur Linux est indispensable pour l’installation d’Ulteo. Un ou plusieurs autres serveurs Windows (2003 serveur avec Terminal Server) peuvent s’ajouter au système et offrir un accès à leurs applications.

Première partie : Présentation

Le créateur

Il mériterait un chapitre à lui tout seul. Gaël Duval a effectué ses études d’informatique à Caen puis il a fondé sa société (Mandrake soft) qui éditait une distribution Linux facile d’accès. Rachetée, l’entreprise s’appelle désormais Mandriva. Gaël Duval a quitté Mandriva et a fondé Ulteo en proposant un produit novateur, riche de fonctionnalités et en accord avec l’évolution actuelle et future de l’industrie informatique.

Principe de fonctionnement

Ulteo est une distribution qui s’installe sur un système Linux existant (avec chroot). Ce système est accessible directement depuis une interface web. Tous les éléments nécessaires à ce fonctionnement sont réunis (serveur web, gestion des utilisateurs etc…). De plus, il est possible d’ajouter des serveurs applicatifs Windows et ainsi offrir à l’utilisateur un bureau permettant l’accès à des applications Windows et Linux sans distinction.

Ulteo N’EST PAS une plateforme de virtualisation. Elle se sert du caractère « multi utilisateurs » des systèmes d’exploitation d’aujourd’hui et des fonctionnalités de connection à distance (avec TSE sous Windows, SSH et VNC sous Linux). Le bureau est quand à lui complètement créé de toute pièce par le système Ulteo, mais seuls les noyaux des systèmes d’exploitation des serveurs applicatifs sont utilisés. Il convient mieux donc de comparer Ulteo avec TSE (Terminal Server Edition) ou Citrix mais pas avec des produits tels que VirtualBox ou VMWare puisqu’il n’y a aucune émulation de plateforme matérielle ni d’ajout de système d’exploitation.

Bureau virtuel

Ulteo est simple pour les utilisateurs. En se connectant au serveur Ulteo, l’utilisateur peut se logger (à condition d’avoir un compte sur celui-ci) et il accède à un bureau dans son navigateur web. Ce bureau contient les raccourcis vers les applications disponibles sur les divers serveurs applicatifs en fonction des droits donnés par l’administrateur.

Formulaire de connection au bureau virtuel

Le bureau virtuel dans le navigateur

Le stockage

L’utilisateur dispose de son propre espace de stockage sur les serveurs.

Une distribution Linux

Au commencement, Ulteo se voulait être un simple service en ligne de virtualisation avec un stockage dans un cloud. Une distribution spécifique a été développée pour les utilisateurs de ce service pour qu’ils puissent synchroniser leur bureau et leurs documents avec leur service en ligne. Aujourd’hui, ce concept n’est plus d’actualité chez Ulteo. Le logiciel de virtualisation a été publié pour être installable sur des serveurs d’entreprise.

Architecture de serveurs

Il vous faudra minimum 2 serveurs (distincts ou non) pour héberger le serveur ulteo et au moins un serveur applicatif (vous connaissez un système sans applications ???)

Infrastructure

Les liaisons entre les serveurs doivent être rapides (100 Mbps minimum) et ces derniers doivent « tenir la route » en fonction du nombre d’utilisateurs que vous allez avoir. Cependant, ce système reste avantageux par rapport à un système de virtualisation totale du système et des applications. Seule une installation d’une application suffit pour un nombre illimité d’utilisateurs (attention cependant aux licences des applications).

Le serveur de sessions

C’est lui qui va gérer les sessions utilisateur ainsi que les données enregistrées. Il va générer un bureau virtuel (ressemblant à KDE) en utilisant des protocoles sécurisés adaptés. Il doit offrir les services suivants :

  • Serveur web Apache
  • Serveur de base de données MySQL
  • Interprêteur PHP

Le serveur applicatif Linux

Il est indispensable pour le bon fonctionnement général du système, ce serveur héberge une distribution complète (avec l’arborescence, le noyau etc…) dans un répertoire /opt/ulteo. Le tout est monté avec la commande chroot (voir plus loin dans ce document).

Le serveur applicatif Windows

Obligatoirement à base de Windows Server 2003 (ou 2008 ?) avec le service Terminal Server configuré correctement. En effet, Ulteo se sert de ce principe pour pouvoir transmettre le visuel de l’application exécutée sous Windows dans le bureau virtuel de l’utilisateur.

La synchronisation des documents

Un des intérêt d’Ulteo est de pouvoir synchroniser tous les documents de l’utilisateur entre sa machine personnelle et son compte sur le serveur. Selon les répertoires dans lesquels les données se trouvent, elles seront synchronisées ou non.

La console d’administration

Elle se présente sous la forme d’une interface web complète, dynamique et très simple à utiliser. Une partie entière lui sera consacrée dans ce document.

L’équilibrage de charge

Ulteo est capable de gérer une grappe de serveurs en fonction de leur charge et de ce qui leur est demandé. Les réglages s’effectuent dans la console d’administration en ayant des notions d’équilibrage, de cluster et de gestion de serveurs. Comme il a été mentionné dans l’interface : « CPU et RAM sont les critères utilisés, en plus d’un peu de hasard… »


La console d’administration

Retrouvez demain la suite de cette spéciale Ulteo : le serveur de sessions

A propos Mathieu Passenaud

Passionné de technologies Web, diplômé d'informatique embarquée et actuellement dans le développement d'applications en Cloud Computing.

Je vous propose également...

OnlyOffice, une solution CRM/Gestion documents et plus encore…

Depuis 2 ans que j’ai repris la présidence d’une association sportive (tennis, badminton, volley, fustal …

Signature HTML dans Mail Mac OS X Mavericks

Les méthodes changent entre les différentes version d’OS Apple pour intégrer une signature html dans …

6 commentaires

  1. Akouloua REMENEt STephane ALvin

    Bonjour le partage d’application et de bureau virtuel est mon projet de fin d’etude pour ma licence en administration et sécurité des reseau . Je trouve ce projet fabuleux , Gael Duval ma donne l’occasion d’unifier des application Windows mais surtout Linux en un seul bureau !!!! Bon maintenant que c’est fait je sais pas quelle service ajouter pour rendre l’expérience d’utilisation plus fantastique!!! je pensais ajouter de la messagerie instantanée et de la voix sur ip. Quoi que c’est un peu courant c’est pour sa que j’aimerais avoir d’autre idées s’il vous plait .

  2. Bonjour,
    Est t’il possible svp d’utiliser Citrix comme serveur de distribution d’applications, et Ultéo comme serveur de sessions qui sert à mettre en place un client léger avec authentification Citrix. quels sont les risques de cette configuration ? et quelles sont les ressources matérielles demandés ? Quant au nbres de licences Citrix, une licence serveur suffira pour pouvoir connecté plus de 20 utilisateurs simultanément?
    merci d’avance pour votre réponse

    • Bonjour, je n’en ai aucune idée… Ca fait un moment que je ne suis plus le projet ulteo… je viens à peine de me rendre compte qu’ils étaient passés à la V4. On peut pas dire que la communication soit leur fort. Donc le mieux c’est de leur demander directement

  3. bonjour ;
    je viens d’installer Ulteo , et je travaille pour le moment sur la version test (ajouter des utilisateurs, des applications ainsi que la gestion des utilisateurs) mais j’ai une question qui m’intrigue , comment je px ajouter des applications Windows au serveur Linux telle que Winrar , Winzip , Skype …?
    j’ai vraiment besoin d’une réponse urgente car je suis dans la boue avec mon encadrant de stage 🙂
    Cordialement

  4. Bonjour,

    Effectivement c’est totalement possible étant donné que ce sont deux composants bien distincts sur le serveur (une installation sur apache et MySQL pour le serveur de sessions, et une chroot pour le serveur applicatif).
    Sur le live CD fourni par Ulteo (http://doc.ulteo.com/2.5/Installation_Iso.html) il y a les deux serveurs installés si vous voulez tester directement le serveur Ulteo sans vous lancer dans le grand bain.

    Merci de votre intérêt pour Synergeek

  5. Bonjour,

    N’est-ce pas possible de n’avoir qu’un seul serveur (pou ulteo et les applications ?).
    D’ailleurs sur la copie d’écran on voit localhost en serveur.

    Merci

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.