VMKTree:  Supervision d’une ferme de serveur de virtualisation Vmware Esxi 2/5 1

VMKTree: Supervision d’une ferme de serveur de virtualisation Vmware Esxi 2/5

VMKtree est une application développée pour Linux . Elle se connecte à ESXi via SSH, réalise une série de graphes sur le fonctionnement de ESXi et les présente sous la forme de graphes intégrés à une page WEB.

Bien évidemment, VMKTree peut être programmé pour suivre plusieurs ESXi (ou ESX par ailleurs).

Installation de VMKtree

Un guide détaillé explique l’installation sous Ubuntu et Centos. La procédure ci-dessous est basée sur une machine Virtuelle Ubuntu 8.04 JeOS « Hardy Heron » équipée des applications LAMP suivantes

Installation de la VM ubuntu

La procédure d’installation débute par le téléchargement d’une machine virtuelle mise à disposition depuis le site http://virtualappliances.net/

image

Ces VM sont totalement préconfigurée et administrable depuis une interface WEB que nous détaillerons plus loin.

Depuis l’interface de gestion de l’ESXi qui va héberger VMKtree, cliquez sur le menu « File, » « Virtual Applicance », « Import ».

image

Cochez le radio bouton « import from URL » et saisissez le lien vers la machine virtuelle Ubuntu LAMP pour ESX : http://virtualappliances.net/downloads/esx/i386/VA-LAMP/VA-LAMP.ovf

image

Validez le téléchargement de l’image en cliquant sur « next ».

image

Donnez un nom à la machine virtuelle : « VMKTree ».

image

Indiquez l’emplacement de stockage des disques virtuels.

image

Indiquez le switch virtuel de raccordement au réseau.

image

Validez votre configuration et patientez le temps du téléchargement de l’image (185Mo).

image

La machine virtuelle « vmktree » est prête à être lancée.

image

Depuis la console Esxi, saisissez l’identiant et le mot de passe de l’administrateur de la VM : « root »/ »root ».

image

Les « Vmware tools » sont déjà installés ce qui signifie que votre VM est garantie d’offrir des performances optimales.

image

Par défaut, la VM obtient une IP par DHCP. La valeur d’ IP qui lui a été attribuée est disponible depuis l’onglet « Summary ».

A propos Olivier Olejniczak

Cofondateur de SynerGeek.fr. Passionné d'informatique, je m'intéresse plus particulièrement aux technologies de virtualisation et de stockage. J'apprécie la liberté et la quasi-absence de frontières à mon imagination qu'offre l'OpenSource et Linux. Professionnellement, je travaille exclusivement avec les outils Microsoft. Les pieds bien sur terre et ancrés dans le quotidien de l'entreprise, j'aime faire partager mes découvertes et contribuer à un meilleur usage des technologies. Vous aussi, rejoignez-nous sur Synergeek et partagez votre expérience!

Je vous propose également...

J'ai tout cassé mon Xpenology 2

J’ai tout cassé mon Xpenology

Cette semaine, je me suis offert un disque SSD, un Intel 530 de 240 Go, suite à la vente d'un vrai Synology CS-407. L'objectif étant de m'en servir pour héberger mes VM du HP N54L. Tout content, je m'empresse de déplacer mes quelques VM, Ubuntu, Debian, Zeroshell, Pfsense, Win 7 et enfin Xpenology... Et là c'est le drame !!!

Utiliser un disque en Raw Device Mapping (RDM) pour Xpenology 3

Utiliser un disque en Raw Device Mapping (RDM) pour Xpenology

Suite à mon dernier article sur l'installation des VmWare tools sur la VM Xpenology, un lecteur m'a rapporté en commentaire quelques soucis pour intégrer un disque en RDM. Comme je ne m'étais pas fait de doc, c'est l'occasion de me rappeler la procédure.

2 commentaires

  1. On dirait que le site virtualappliances.net s’est carrément fait hacker..

  2. Bonjour,

    très intéressant, mais malheureusement plus d’actualité …
    En effet, le lien vers http://virtualappliances.net/downloads/esx/i386/VA-LAMP/VA-LAMP.ovf est HS.

    dommage, cette procédure m’aurai été très utile.

    Bonne continuation.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *