SAV de ASUS, bof.

Bon, vous vous souvenez peut-être de l’année passée, en 2011, pendant laquelle j’avais acheté mon EEEPc de ASUS ? Et bien, voilà, presque un an après… En panne.

Rien, pas d’image, pas de son, pas de boot. Carte mère, alim, mémoire ? Dans le doute je décide d’appeler ASUS.

jour 1

J’envois un mail depuis le site de LDLC, là ou j’ai acheté ce EEEpc pour demander comment cela se passe. Je reçois un email qui m’indique le numéro d’appel d’ASUS. J’appelle donc.

Je suis reçu par une personne ayant un peu de mal à parler français qui me demande le numéro de série de l’appareil. Je m’empresse de lui donner… “Non désolé ce n’est pas un numéro valide” me rétorque –t-elle.  Je regarde bien à nouveau l’étiquette bien marque “SN” et je répète le numéro en pensant que j’avais peut-être mal épelé. .. “Non non, ce numéro ne correspond pas à un portable ASUS” me répond cette interlocutrice. Et là, révélation ! “Ce n’est pas un portable” lui dis-je, “c’est un EEEbox”.  “Eh bien alors ce n’est pas le bon numéro d’appel” et crac! Elle raccroche.

Je refais donc le numéro et je tente de me rééexpliquer avec une autre interlocutrice. Le numéro de série m’est demandé à nouveau et puis on me dit qu’il doit se trouver vers la batterie ou sous la batterie… “Mais il n’y a pas de batterie” lui dis-je, ce n’est pas un portable. “Ah ? Mais alors vers l’écran, n’y a-t-il pas le numéro ?”. “Mais, il n’y a pas d’écran, c’est un EEEBox!”. Et là, cette personne me demande de mieux chercher et raccroche.

Joie, je me retrouve sur un système vocal qui me demande d’évaluer la qualité de la réponse de 1 à 9. Inutile de vous dire que j’ai mis la note la plus profonde du choix !

jour 2

Armé de mon appareil photo numérique, je fais une photo du boitier EEEbox où prône l’étiquette du numéro de série. Je me reconnecte au site ASUS et je fais à nouveau une demande SAV avec cette photo. Heureusement que l’on peut joindre un fichier au message encore ! et j’attends…

jour 3, jour 4, jour 5

Voici un message de ASUS dans ma box avec la procédure de retour l’adresse et de quoi imprimer le bon pour chronopost. Ouf, je me suis dis que la photo avait fait tout son effet. Bon, je ne suis pas tout à fait les explications d’emballage car tout est expliqué pour un portable. Et moi, eh bien non ce n’est toujours pas un portable ! Je prends l’emballage d’origine, je met sa petite housse au EEEBox, imprime facture de LDLC, le bon de livraison et la carte de garantie que je met avec. Comme indiqué.

Un tout beau paquet que je dépose à la Poste dès le lendemain matin.

jour 6, 7, 8, 9, 10

Aaaaah, enfin le “chrono” post est arrivé… En suivant sur le site de ASUS, je vois que mon colis a bien été reçu et déballé. Il passe donc, je pense, au tests.

jour 11,12

Voilà que je reçois un message de l’entreprise qui assure le SAV de ASUS, LetMeRepair.  Qui me demande d’accepter un devis de réparation pour un total de plus de 100 E. une dizaine d’Euros pour la mémoire à changer, 50 euros pour l’emballage, à peu près autant pour la main d’œuvre.

Je m’empresse alors de demander à cette société pourquoi pas en garantie ? A moins que la mémoire ne soit pas garantie 1 an ? Et puis je fais un double pour ASUS en leur demandant la même chose.

Quelques heures après, (rapidos!) je reçois un message de LetMeRepair me demandant la facture. Si c’est bien sous garantie, le devis serait annulé.  3 minutes après je reçois la réponse de ASUS qui me demande la même chose et une dizaine de minutes suivantes, un autre email de LetMeRepair, en rouge et en capitales me demandant à nouveau le double de la facture. Est-ce que ASUS avait appelé LetMeRepair entre temps ? Je ne sais pas.

jour 13

Je vous fais grâce des échanges mais bon, c’est sous garantie !

jour 14,15,16,17,18,19,20,21

Voilà ! C’est fait je reçois mon EEEpc tout bien réparé, livré par chronopost. Les papiers que j’avais envoyé sont bien encore dans le carton et tout fonctionne. Il est arrivé à 10H du mat.

Quelques heures après, je reçois un Email comme quoi mon appareil est réparé et qu’il me sera envoyé sous peu. Et puis dans la foulée, je reçois un sms pour dire que mon colis était parti.

Une bien belle histoire non ?

Enfin, bon, tout cela pour dire que si vous avez un ASUS à faire réparer, Armez-vous de patience et prenez bien dès maintenant des photos, deux trois copies de la facture, que vous ne manquerez pas de scotcher dessus et dedans .

A propos Martial Auroy

Mon goût pour les défis et pour la création m’ont amené à la direction de trois services informatiques. Dans le domaine industriel, dans la gestion de production, dans les ressources humaines et la paie. Créatif et Ingénieur de formation, j’ai pu développer et mettre en place des systèmes informatiques divers. Gestion de paies internationale, appareils de mesure dans les ateliers de l’aérospatiale ou des robots pour la fabrication de cosmétiques. Le Web m’est bien connu. La sécurité et la communication ont toujours été parties intégrantes des projets mis en place : Sécurité d’intrusion, d’accès et de traçabilité. Je suis curieux et toujours à la recherche de connaissance. J’aime le cinéma, la philosophie, voyager.

Je vous propose également...

Lettre ouverte à Archos

Cher Lecteur, Cette lettre est destinée à faire réagir la société Archos suite à un …

Les opérateurs veulent un retour au limité

Si tout comme moi vous avez commencé au bon vieux 56k, ou même un adsl …

2 commentaires

  1. J’achete un portable Asus G50v a l”époque. Il est arrivé avec un bug avec le processeur qui roulait a 100% en permanence. Asus finit par sorti un update de bios pour régler le problème mais ça fait disparaît un des disques durs. Contact mon revendeur, le fait envoyer chez Asus. Je le recois une semaine après ce qu’ils ont fait, re-flasher le bios avec la même version mais il manque toujours un disque dur. En bout de ligne, j’ai du le retourné trois fois, 1 mois et demi de niaiserie, tout ça pendant ma session de gestionnaire réseaux. Merci Asus !!

  2. on dira que LDLC n’a pas été plus loin surtout que si c’est moins d’un an, c’est an vendeur à prendre en charge les “assurances”. Ensuite, c’est la garantie constructeur.

    Pour le coup de la facture, faut bien qu’il essaie. Y a toujours de gens pret à payer sans demander pourquoi c’est pas garantie.

    Dans mon cas, c’etait bien un portable, mais la pile CMOS (qui permet de pas perdre les infos du BIOS et l’heure) etait une pile rechargeable qui ne fonctionnait plus. Problème connu mais considéré par ASUS comme la batterie donc sans garantie. Pourtant, il faut demonter la moitié du portable pour la changer. Ce que j’ai fait moi même (pour 75 € de frais) en achetant la pile sur un site à Hong-kong à 2€

    Tout qui fini bien.
    Avant, j’avais un packard bell qui a brulé dans un train. La classe, tout perdu (aussi la batterie, bien sur).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.