Serveur de virtualisation en haute disponibilité sous Debian

Serveur de virtualisation en haute disponibilité sous Debian 1Voici les sources ayant servi à la rédaction d’un article publié dans le magazine Linux+ de Janvier 2008.

“Réaliser des sauvegardes de son ordinateur personnel, c’est une bonne pratique. Réaliser des sauvegardes quotidiennes de ses serveurs d’entreprise, c’est un devoir!

Le premier problème que vous allez rencontrer dans cette tâche va être de trouver du temps pour réussir à archiver un volume de données toujours croissant sans interférer avec le travail des utilisateurs.

A cela, il existe une première parade: ne sauvegarder au jour le jour que ce qui a changé depuis la veille. Un outil comme Rsync accomplit cette tâche avec efficacité.

La seconde méthode consiste à sauvegarder une copie du système de fichier à chaud c’est à dire alors qu’il est monté et en cours d’utilisation. Là encore, il existe des outils adaptés comme Mondo Archive. La gestion par volumes logiques (en anglais, logical volume management ou LVM) permet de créer un nouveau périphérique qui est une copie exacte d’un volume logique figé à un moment donné que l’on peut ensuite tranquillement archiver.

J’ai présenté quelques uns de ses outils dans un article publié dans le magazine Linux+ de Juillet/Août.

Le second problème que vous allez devoir traiter est le temps de non-disponibilité de vos serveurs en cas de panne nécessitant la restauration de vos données, voir de tout le système. Et là, il n’existe pas de solution miracle! Aussi, plutôt que d’en arriver à ces extrêmes, un administrateur de parc informatique fera tout pour éviter la panne. C’est pourquoi, les critères de robustesse entrent pour une grande part dans le choix d’un serveur. La redondance des équipements (BIOS, Alimentation et disques…) est aussi une pratique courante. Les technologies RAID (Redundant Array of Independent Disks) sont disponibles sous forme matérielle ou logicielle. Mais la recopie de disque à disque des données en temps réel vous protège contre une panne de disque dur uniquement.

Alors, j’ai voulu étudier la possibilité de prévenir une panne complète du système informatique en mettant en place deux ordinateurs redondants. Cet article vous explique comment mettre en oeuvre un cluster de haute-disponibilité entre deux serveur Linux Debian faisant fonctionner les services « SAMBA » et « Vmware ». Pour cela, vous allez utiliser les outils logiciels DRBD et HeatBeat…”

Télécharger (PDF, 704KB)

A propos Olivier Olejniczak

Cofondateur de SynerGeek.fr. Passionné d'informatique, je m'intéresse plus particulièrement aux technologies de virtualisation et de stockage. J'apprécie la liberté et la quasi-absence de frontières à mon imagination qu'offre l'OpenSource et Linux. Professionnellement, je travaille exclusivement avec les outils Microsoft. Les pieds bien sur terre et ancrés dans le quotidien de l'entreprise, j'aime faire partager mes découvertes et contribuer à un meilleur usage des technologies. Vous aussi, rejoignez-nous sur Synergeek et partagez votre expérience!

Je vous propose également...

OnlyOffice, une solution CRM/Gestion documents et plus encore... 2

OnlyOffice, une solution CRM/Gestion documents et plus encore…

Depuis 2 ans que j’ai repris la présidence d’une association sportive (tennis, badminton, volley, fustal …

Signature HTML dans Mail Mac OS X Mavericks 3

Signature HTML dans Mail Mac OS X Mavericks

Les méthodes changent entre les différentes version d’OS Apple pour intégrer une signature html dans …

3 commentaires

  1. Bonjour,

    Super intéressant !

    Par contre je me pose une question concernant les possibles pertes de performance concernant un serveur virtualisé ayant besoin de beaucoup d’accèse disque.

    Quel est le rapport performance des accès disques avec et sans la haute dispo ?

    Y a t’il une perte de performances (je pense à la liaison réseau pour la duplication) ou pas ?

    Encore une fois, Nickel le tuto …

    • pour réduire les pertes de performance du fait de la duplication par le réseau, j’ai pour ma part opté pour une seconde carte réseau GB/s dédiée sur chaque serveur reliée par cable croisé.

      Je ne sais pas trop avec quel outil mesurer les performances pour vous dire clairement si c’est beaucoup mieux ou pas ;-), en toute logique ça épargne la liaison réseau vers le lan, donc ça doit être mieux 😉

  2. un très très bon article, j’avoue avoir été plus que séduit par ce genre de technologie et cet article m’incite à poursuivre dans la voie de la virtualisation.

    merci beaucoup à l’auteur et à ce site de le mettre en ligne 😉

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *