Virtualiser VMWare ESXi ou "Comment mettre ESXi dans un ESXi ?" 1

Virtualiser VMWare ESXi ou “Comment mettre ESXi dans un ESXi ?”

Voici une expérience afin de créer un serveur VMWare ESXi virtualisé dans un serveur VMWare ESXi.

Le but de cette expérience est de donner à certains utilisateurs la capacité de gérer leurs propres virtuelles. Le serveur hôte donne alors des ressources en disque, en CPU et en mémoire bien définies. Vous pouvez alors créer tout un parc pour une “salle” de formation, pour un service ou encore pour tester un réseau virtuel.

Afin de créer un serveur VMWare dans un autre, il faut évidement avoir l’image du serveur. Pour ma part, je suis parti de l’image de la version 4.0.0. Le serveur ESXi hôte est lui aussi en version 4.0.0. Je n’ai pas réussi à installer la version 4.1 dans un hôte en 4.0 mais cela aurait dû se faire. N’ayant pas un besoin impératif de la version 4.1, je suis donc resté à la 4.0.

Première étape, on créé la machine

Afin de créer la machine virtuelle  qui recevra ce nouveau serveur ESXi, allez dans votre serveur hôte, optionnellement, choisissez un pool et ajoutez une machine (New Virtual Machine… CTRL+N)

Choisissez “Custom”, puis donner un nom à cette machine.

Choisissez le lieu de stockage de cette machine virtuelle à partir de la liste de disques du serveur hôte.

Afin de ne pas trop allonger cet article, j’ai mis toutes les copies d’écran des étapes de la création de la machine dans un fichier PDF :

Télécharger (PDF, 316KB)

Seconde étape, on installe VMWare

Une fois terminée, passez en mode console et démarrer la machine. Dès que cette machine démarre, cliquez dans l’écran et appuyez sur “escape”. C’est pour cela que le boot time a été mis à 10000 pour laisser le temps de cette manipulation.

Le menu du choix du boot apparait. Pressez alors “CTRL+ALT” afin de libérer le curseur et cliquez sur le bouton du CD afin “d’insérer” le CD de VMWare ESXi 4.0.0.

Le système va vous demander quelques informations comme le disque. C’est sur le disque que vous avez mis à disposition sur la machine hôte que cet ESXi va s’installer. Il faut au moins 10Gb de disque pour l’installation. Dans l’exemple j’ai mis 12Gb. Il suffira d’ajouter un autre disque plus gros pour héberger les machines virtuelles et leurs propres disques ou alors d’augmenter la taille du disque qui contient le système. Personnellement, j’aime bien séparer.

j’ai mis toutes les copies d’écran des étapes de l’installation dans un fichier PDF :

Télécharger (PDF, 198KB)

Troisième étape, configuration de VMWare

Pour configurer, à partir de la console, pressez la touche F2.

j’ai mis toutes les copies d’écran des étapes de la configuration dans ce dernier PDF :

Télécharger (PDF, 280KB)

La première chose à faire est de configurer le clavier. Par défaut c’est un QWERTY. Mettez alors un français si comme moi vous utilisez un AZERTY. Descendez avec les flèches du curseur jusqu’à “Configure keyboard” et faites “enter”. Choisissez le français. Validez par “Enter”

Remontez et définissez alors le mot de passe de “root”; Le précédent est évidement vide à cette étape. Faites bien attention aux chiffres et lettres; Vous devez avoir un mot de passe complexe.

Une fois arrivé ici, votre ESX fonctionne. Pour vous assurer qu’il est bien accessible, vous pouvez tester la connexion réseau.  Le ping de son adresse ip doit répondre.

Enfin, vous pouvez y accéder avec votre navigateur internet avec le http://suivi de l’adresse ip.

Et puis avec le VSphere client, vous pouvez maintenant l’administrer. Entrez le numéro de série par exemple, gérer le réseau et j’en passe. C’est comme tout autre ESX.

Bonnes installations.

A propos Martial Auroy

Mon goût pour les défis et pour la création m’ont amené à la direction de trois services informatiques. Dans le domaine industriel, dans la gestion de production, dans les ressources humaines et la paie. Créatif et Ingénieur de formation, j’ai pu développer et mettre en place des systèmes informatiques divers. Gestion de paies internationale, appareils de mesure dans les ateliers de l’aérospatiale ou des robots pour la fabrication de cosmétiques. Le Web m’est bien connu. La sécurité et la communication ont toujours été parties intégrantes des projets mis en place : Sécurité d’intrusion, d’accès et de traçabilité. Je suis curieux et toujours à la recherche de connaissance. J’aime le cinéma, la philosophie, voyager.

Je vous propose également...

J'ai tout cassé mon Xpenology 2

J’ai tout cassé mon Xpenology

Cette semaine, je me suis offert un disque SSD, un Intel 530 de 240 Go, suite à la vente d'un vrai Synology CS-407. L'objectif étant de m'en servir pour héberger mes VM du HP N54L. Tout content, je m'empresse de déplacer mes quelques VM, Ubuntu, Debian, Zeroshell, Pfsense, Win 7 et enfin Xpenology... Et là c'est le drame !!!

Utiliser un disque en Raw Device Mapping (RDM) pour Xpenology 3

Utiliser un disque en Raw Device Mapping (RDM) pour Xpenology

Suite à mon dernier article sur l'installation des VmWare tools sur la VM Xpenology, un lecteur m'a rapporté en commentaire quelques soucis pour intégrer un disque en RDM. Comme je ne m'étais pas fait de doc, c'est l'occasion de me rappeler la procédure.

7 commentaires

  1. Bonjour,
    J’ai fais une formation vsphere et pour ne pas perdre la main je me suis acheter un serveur.
    J’ai penser me faire deux serveur ESXi pour pouvoir jouer avec toutes les options, mais j’ai un problème avec l’installation de machine en 64 bits. Je n’ai pas trouve dans le bios la possibilité d’appliquer l’option pour les VM.
    Quelqu’un a une idée?

    • @Patrick Martinez
      Bonjour, j’ai installé un serveur ESx 5.1 virtualisé, et je rencontre les mêmes problèmes pour les machines en 64 bits, il m’est impossible de les installer à travers mon esx virtualisé. Si vous avez des idées, je suis preneur.

      Merci

  2. Bonjour,

    Y’a t il la possibilité d’activer les wmware tools dans le guest esxi ?

    Merci

  3. bon puisque vous etes gentils je vais vous dire comment outrepasser le problème réseau pour les Vm .
    dans les propriétés du Vswitch de la machine hôte de l’ESXi il suffit de mettre le mode promiscious à accept (dans l’onglet sécurité -> premier accesseur).

  4. Néanmoins il faut aussi penser à modifier un des paramétre de l’ESXi pour que les VMs démarrent sans quoi vous aurez droit à un message d’erreur signifiant que vous ne pouvez démarrer une VM dans une autre VM. Pour cela
    éteindre l’ESXi
    Cliquer sur Edit Settings
    Cliquer sur l’onglet Options
    Cliquersur Advanced / General / Configuration parameters…
    Cliquer Add Row
    pour le nom entrer: monitor_control.restrict_backdoor et TRUE pour le paramètre.
    Il reste maintenant pour ceux qu’il le veulent faire communiquer le réseau de l’ESXi avec le réseau de l’ESX, deux possibilité soit “router” tout cela à l’aide d’une Vm qui aurait une interface sur chaque Vmnet, soit plugger (de façon virtuelle) le switch de l’esx sur celui de l’esxi
    la solution dans un article à venir peut être !

  5. Des fois il me fait peur Martial … Conceptuellement c’est intéressant mais jusqu’où irons-nous dans la virtualisation !!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *